×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Enquête

    L'organisation de l'université : L'AUI empreinte de la séparation des pouvoirs

    Par L'Economiste | Edition N°:144 Le 08/09/1994 | Partager

    L'AUI est exclu du champ des textes réglementant les universités marocaines. Le Dahir du 20 septembre 1993 qui l'a créée prévoit qu'elle "reçoit de l'Etat, pour la constitution initiale de son patrimoine, les biens meubles et immeubles nécessaires à l'accomplissement de sa mission".

    Au-delà de la phase de création, elle doit générer ses ressources propres : droits d'inscription, revenus d'activités (séminaires de recherche par exemple), subventions, dons et legs (déductibles de l'IS et de l'IGR). Tous ces revenus doivent couvrir les dépenses de fonctionnement (salaires, entretien...) et d'équipement pour lesquelles elle est exonérée de tout impôt et taxe. Son budget est arrêté par un conseil des administrateurs que Sa Majesté Le Roi vient de nommer. Il se compose de 26 membres au moins et de 56 au maximum. Son rôle est aussi de fixer le statut du personnel, de fixer les droits d'inscription, de créer de nouvelles facultés. Les administrateurs sont nommés pour un mandat de 4 ans, renouvelable deux fois. Aucun d'eux ne peut siéger plus de 12 ans. Cette rotation assure le renouvellement des compétences avec son bureau, ses commissions ad hoc, un chancelier, un vice-chancelier et un secrétaire général. Ce Conseil est un peu l'organe législatif de l'université. "La qualité d'Administrateur de l'université est incompatible avec l'exercice de toute fonction administrative, d'enseignement ou de recherche au sein de l'université". Un administrateur ne peut surtout pas être président de l'université.

    Cette fonction, confiée à M. Karkour mathématicien, et qui fut recteur de l'université d'El Jadida, peut être assimilée à l'exécutif en matière politique. Nommé pour un mandat de 4 ans, renouvelable, il gère l'université et la représente. Quant au corps enseignant, il dispose d'une assemblée académique, avec son vice-président, les doyens, directeurs de centres de recherche et des professeurs élus par leurs pairs. L'assemblée académique est chargée explicitement du contenu scientifique et pédagogique. "Elle doit promouvoir et maintenir un haut niveau intellectuel", précise le Dahir. Elle propose les contenus des programmes, les conditions d'admissibilité.

    Diplômes et cursus américains

    B.B.A., B.S., M.S., M.B.A... Ces sigles à la fois mystérieux et prestigieux sont ceux des diplômes des universités américaines qu'introduit dès cette année l'Université Al Akhawayn qui comprend 3 facultés.

    "School of humanities and social sciences" correspond à une faculté des lettres et sciences humaines, mais limité à des disciplines modernes. Elle délivre un Bachelor of Arts in Social Science.

    La formation a lieu par crédits-matières acquis sur chacun des 2 semestres (15 semaines chacun). Ce BS tourne autour de l'économie et des thèmes sociaux.

    Ce diplôme (équivalent à une maîtrise) ouvre l'accès à un MA, qui équivaut à un 3ème cycle français, en "humanities". Il tourne autour de la communication, des langues, des littératures comparées et de la civilisation islamique.

    Un PHD, le seul de l'université y sera délivré.

    - "School of sciences and engineering" apparaît comme un mélange de faculté des sciences, et d'école d'ingénieurs. Elle délivre un B.S. (Bachelor of Science) en "general engineering" autour de l'informatique et de l'instrumentation. Un M.S. (Master of Science) est délivré en "Computer Science", autour des ordinateurs et des réseaux.

    - "School of Business Administration" délivre un Bachelor of Business Administration, centré sur le management et la finance et un MBA, aux programmes plus avancés.

    Pour tous les Bachelors, un tronc commun est prévu dans 6 domaines avec plusieurs crédits-matières chacun. Il comporte des formations d'abord en communication (arabe pour les originaires des pays arabes, anglais, traduction). Maths et informatique sont un autre passage obligé avec du calcul intégral et différentiel, de la programmation. Le tronc commun scientifique inclut des cours de biologie, de chimie, de physique. L'histoire et la science politique sont associés pour un 4ème domaine obligé, comme la philosophie aux arts. Le cursus éducation physique est défini comme le "fitness pour vivre". Au total. ce sont 24 cours communs qui garantiront le savoir scientifique minimal à un littéraire ou un gestionnaire et vice versa. Il ouvre la voie à l'interdisciplinarité pour des recherches futures communes.

    K.B.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc