×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Agenda

    Libéralisation du transport aérien : Des pistes pour les compagnies arabes et africaines

    Par L'Economiste | Edition N°:260 Le 26/12/1996 | Partager

    Le transport aérien, tendances, enjeux et stratégies. Cas du Monde arabe et de l'Afrique - Azzedine Kabbaj
    Editions Najah El Jadida, novembre 1996, 135 DH


    Si elles veulent faire partie du paysage concurrentiel qui se dessine dans l'espace aérien mondial, les compagnies du Monde arabe et du continent africain doivent opter pour le regroupement et les accords d'alliance.


    Quels peuvent être les axes de stratégie des transporteurs arabes et africains pour gérer les conséquences de la déréglementation? C'est à cette question centrale que tente de répondre M. Azzedine Kabbaj dans son ouvrage qui reprend ainsi le thème de sa thèse d'Etat.
    La première partie de l'ouvrage brosse une évolution des tendances du secteur. L'auteur établit d'emblée un constat: le transport aérien est en crise; seules survivront les compagnies qui sauront relever le défi de la mondialisation de la concurrence. A quelques exceptions près, dit-il, les transporteurs accumulent des pertes depuis la fin des années 80. Plusieurs d'entre eux n'ont dû leur salut qu'aux subventions accordées par les pouvoirs publics. D'autres, et non des moindres, ont tout simplement disparu. Le deuxième chapitre traite des différents enjeux, financiers, sociaux via le maintien de l'emploi, et commerciaux qui découlent de cette transformation du marché.

    Pour M. Kabbaj, la dérégle-mentation est une tendance irréversible. Sans calquer l'exemple américain, les pouvoirs publics n'ont plus d'autre choix que de libéraliser leur espace aérien, poussés en cela par les pressions qui se font de plus en plus fortes de la part de partenaires occidentaux. M. Kabbaj estime que la libéralisation permettra aux compagnies arabes et africaines de se frotter aux joutes de la compétition internationale. Mais, souligne-t-il, "elle serait sans effet si elle n'était pas suivie d'effort de rationalisation de la gestion de la part des transporteurs". C'est à cette fin sans doute que l'auteur consacre de longs développements à ce qu'il appelle "politiques et stratégies génératrices de progrès, d'adaptation et de motivation". Les experts prédisent d'ailleurs qu'à terme une dizaine de transporteurs d'envergure mondiale domineront le marché. L'auteur soutient que seule la stratégie de regroupement, sinon d'alliance, permettra aux compagnies du Monde arabe et d'Afrique d'atteindre une taille critique sur le marché.

    Le marché du transport aérien s'achemine plus que jamais vers cette nouvelle forme de concurrence. Dans leur quête de nouveaux marchés, les majors du transport aérien mondial multiplient les accords de coopération. L'objectif avoué est de comprimer les droits d'entrée sur des marchés à fort potentiel de croissance, notamment l'Amérique du Nord et le Sud-Est asiatique.
    Sans être un inconditionnel du libéralisme, l'auteur se prononce clairement pour la privatisation des compagnies. "Les pouvoirs publics doivent avoir le courage de passer le côté prestige au second plan par rapport à la viabilité de l'entreprise", fait-il remarquer.
    L'ouvrage de M. Kabbaj, comme du reste l'indique la préface du Pr Mohamed Bennani, doyen de la Faculté de Droit de Casablanca, a le mérite d'être un des tout premiers travaux dans le domaine. La densité des informations qu'il contient est incontestable. L'on regrettera cependant que l'auteur ait opté dans son analyse pour une opposition des compagnies aériennes du Sud à celles du Nord. Les deux ensembles sont loin d'être aussi homogènes que ne le laisse apparaître l'ouvrage.

    Abashi SHAMAMBA.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc