×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Eco-Consom

    Lèse-Boris

    Par L'Economiste | Edition N°:248 Le 03/10/1996 | Partager


    "Communiste, mais je ne me suis jamais entendu avec le pouvoir", se justifie comme d'une peste le peintre russe Sergueï Bocharov qui avoue avoir toujours eu des problèmes avec les anciens maîtres du Kremlin pour ses idées, un peu iconoclastes, il faut le dire. Avec Boris Eltsine ce n'est guère mieux. Le peintre a commis un crime de lèse-président en représentant Boris Eltsine nu, tenant son membre, avec plusieurs autres personnalités politiques, dans une salle du Kremlin. Le tableau est un vrai festival de bedaines rebondies et de fesses ramollies de gens de pouvoir et de puissance. Mais on ne joue pas impunément avec le derrière d'un président. Le tableau a été "kidnappé" par des policiers. La police du Kremlin a achevé sa reconversion: après les gardes du corps, voici les garde-fesses.

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc