×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Tribune

    Les systèmes d'aide à la décision

    Par L'Economiste | Edition N°:240 Le 25/07/1996 | Partager

    par A. BOUMEDIAN*


    L'EIS (Executive Information System), ou système décisionnel pour dirigeants, est une vision évoluée du système d'information nécessaire à la prise de décision pour les cadres supérieurs des entreprises. L'EIS bénéficie des progrès récents en matière d'interface homme-machine et de traitement de données.


    L'EIS est essentiel pour une compréhension rapide du changement et une prise de décision efficace.
    On l'appelle EIS (Excessive information system), tableau de bord électronique ou encore système de pilotage. C'est un outil qui permet aux décisionnaires de l'entreprise de disposer, sous forme graphique, conviviale et interactive, des indicateurs de la société (chiffre d'affaires, bénéfice, production, clients...). Les données sont extraites des bases opérationnelles, elles-mêmes alimentées par les différents services (commercial, production...).

    l'EIS doit donc fournir une vision nette de la situation de l'entreprise à un instant donné et permettre de détecter tout problème susceptible de se poser, il doit aussi permettre de planifier et d'évaluer des stratégies pour le futur.

    Sur un plan technique, cela exige tout d'abord que l'EIS permette d'accéder à toutes les données disponibles. Il doit ensuite les filtrer et les condenser pour ne présenter, sous une forme synthétique, que les seules informations réellement nécessaires au demandeur.

    Les données accessibles et utilisables par l'EIS doivent être d'une grande diversité. Elles proviennent des différents systèmes d'information existant déjà au sein de l'entreprise, mais aussi de sources externes (banques de données).

    Un EIS doit également pouvoir être utilisé par une grande diversité de personnes à tous les niveaux de décision. Cela signifie que l'EIS doit être une application informatique aisément adaptable à de multiples profils d'utilisateurs pouvant être très différents quant à leurs compétences et leurs besoins.

    Quatre exigences


    Cela implique des exigences très précises lors de la conception d'un EIS. Ces exigences sont essentiellement de quatre ordres: opérationnelles, pratiques, fonctionnelles et de présentation.
    Les utilisateurs envisageant la mise en oeuvre d'un EIS considèrent toujours comme essentielles la qualité de l'interface utilisateur et les possibilités d'interaction offertes par le système. L'EIS doit en effet pouvoir s'adapter aux méthodes de travail de l'utilisateur, la simplicité de son utilisation est sans aucun doute le premier critère à prendre en considération lors de la conception d'un EIS.

    L'interface utilisateur devra notamment être aussi intuitive que possible et ne nécessiter qu'un minimum de formation. Il est également indispensable que les demandeurs obtiennent rapidement l'information la plus fraîche possible, cela exige que les EIS soient conçus de façon à offrir d'excellents temps de réponse, quelles que soient les exigences de communication engendrées par une requête.

    La plus importante de ces exigences pratiques est incontestablement l'aptitude du système à accéder et à gérer les données. L'EIS doit pouvoir collecter et traiter toutes les données en respectant les règles régissant leur confidentialité, leur sécurité et leur intégrité. L'une des exigences pratiques les plus importantes concerne la portabilité et la transparence des informations.

    Les exigences fonctionnelles sont extrêmement multiples; de tels systèmes doivent tout d'abord pouvoir produire un ensemble de rapports adaptés aux besoins du demandeur. Ces rapports peuvent être des rapports d'exception soulignant des problèmes potentiels au moyen de "clignotants" ou de "feux tricolores". La définition de ces exceptions doit être très souple avec possibilité de fixer dynamiquement les seuils de tolérance des écarts entre la réalisation et l'objectif.

    L'EIS doit également permettre des investigations dynamiques, notamment en utilisant la technique du "zoom" ou des "approches progressives" pour passer d'une information grossière au détail le plus fin.

    L'EIS doit également fournir l'état de santé de l'entreprise, sous forme synthétique au moyen d'indicateurs de performance pouvant être variables d'une entreprise à l'autre: profitabilité globale, retour sur investissement, part de marché...

    Les utilisateurs d'EIS doivent aussi disposer de nombreuses fonctions d'analyse et tout particulièrement de puissantes possibilités de modélisation: prévisions, recherche d'objectifs, optimisation... La modélisation n'est cependant pas la seule technique de décision, et un EIS doit offrir à ses utilisateurs d'autres modes d'analyse, notamment pour la gestion de projet, la maîtrise statistique de processus, le contrôle de qualité ou la gestion de portefeuilles boursiers.

    Il est par ailleurs indispensable de pouvoir coupler ou intégrer un système de messagerie électronique à l'EIS. Il permettra aux décideurs de l'entreprise de dialoguer entre eux, mais aussi de diffuser les données extraites du système d'information.

    Le mode de présentation des informations ne doit pas être imposé aux utilisateurs. Ceux-ci doivent pouvoir obtenir l'information dont ils ont besoin dans le format qui leur semble le mieux approprié (texte, graphique, multimédia).

    * Directeur général de Telesystems.


    Exemples d'application


    Les systèmes d'aide à la décision sont utilisés dans des variétés importantes d'applications. Ces applications peuvent être horizontales ou sectoriels. Nous citons les suivantes qui particulièrement représentatives d'un EIS:

    Applications horizontales:
    - Surveillance de profitabilité: analyse de dépense, de chiffre d'affaires.
    - Suivi et analyse des résultats commerciaux et des parts de marché, ventilation par client, par région...
    - Suivi et analyse de la productivité par usine, par rapport au plan; simulation de l'impact d'un changement de procédé.
    - Gestion statistique du bilan social, gestion des plans de carrières...

    Applications sectorielles:
    Dans les industries pharmaceutiques et chimiques:
    - Saisie et validation des cahiers d'observation d'essais cliniques.
    - Suivi des médicaments commercialisés.
    - Contrôle statistique de la qualité des procédés continus.
    Dans les banques et les assurances:
    - Analyse et gestion des performances.
    - Scoring, typologie, segmentation de la clientèle.
    - Analyse des prêts, des risques, analyse actuarielle.
    - Analyse et gestion de portefeuilles, de valeurs immobilières.
    - Analyse des sinistres et litiges, analyse des contrats.
    - Suivi des polices d'assurances, analyse économique des réseaux...
    - Traitement des enquêtes clients.
    Dans la distribution et le transport:
    - Segmentation de la clientèle, recherche marketing, scoring.
    - Gestion des flux logistiques.
    - Gestion de la rotation des équipes.
    - Statistiques et analyse de données de scanner en caisse.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc