×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    Les scoops du jour

    Par L'Economiste | Edition N°:926 Le 29/12/2000 | Partager

    . Samir/Sociétés pétrolières: Le tribunal compétentLors de l'audience du 25 décembre, le tribunal de première instance s'est déclaré compétent dans l'affaire opposant La Samir aux sociétés pétrolières. Ces dernières comptent interjetter appel. A rappeler que La Samir poursuit en justice les compagnies pétrolières pour défaut de paiement. A l'origine de ce conflit, les retards enregistrés par la Caisse de Compensation dans le remboursement des sociétés. Celles-ci ont à leur tour opéré des retenues sur les factures de La Samir. Ce qui a valu une assignation en justice de certaines sociétés pétrolières.. De nouvelles nominations à Al WataniyaLe Conseil d'Administration d'Al Wataniya, tenu récemment au siège de la compagnie, vient de nommer MM. Taoufik Drhimeur et Fouad Douiri au grade de directeur général en charge respectivement du Pôle Fonctionnel et Pôle Opérationnel.. Bourse: Franchissement de seuilLe CDVM porte à la connaissance du public que la société AXA Assurance Maroc a déclaré le 21 décembre, avoir acquis le 18 décembre sur le marché de blocs, 208.523 actions de la société ONA, au prix unitaire de 1.100 DH franchissant ainsi le seuil de participation de 10% du capital de ladite société. Suite à cette transaction, AXA Assurance Maroc détient 1.754.777 actions ONA, soit 10,09% du capital de la holding. . 140 millions de Dollars pour l'élargissement des aéroportsLe Maroc compte investir environ 140 millions de Dollars pour l'élargissement des aéroports et l'augmentation de leur capacité d'accueil. La superficie consacrée au trafic passera ainsi de 120.000 m2 à 160.000m2 à la fin de 2001. Cette stratégie menée par l'Office est basée essentiellement sur l'application et le respect des normes de sécurité aérienne et l'amélioration de la qualité des services.. Hausse des échanges commerciaux avec l'étrangerAu terme des dix premiers mois de l'an 2000, les résultats des échanges extérieurs ont connu les mêmes tendances observées durant les mois précédents. Cette période a été marquée par l'accroissement des transactions commerciales dû essentiellement aux importations (+17,1%) et dans une moindre mesure aux exportations (+6,1%), la progression des recettes voyages (+12,4%) et MRE (+11,4%) et enfin, le recul des investissements et prêts privés étrangers. De leur côté, les avoirs extérieurs nets de l'institut d'émission se situent à plus de 53 milliards de DH. Ces indicateurs mensuels proviennent de l'Office des Changes.. Don japonais pour le milieu ruralLe gouvernement du Japon a accordé au Maroc un don de 926 millions de Yens (environ 95 millions de DH) pour la mise en oeuvre d'un programme d'aménagement des pistes et de désenclavement du monde rural. Un accord a été signé la semaine dernière à Rabat entre M. Bouamour Taghouane, ministre de l'Equipement et M. Fuyuhiko Kato, chargé d'Affaires de l'Ambassade du Japon au Maroc.


    . PrécisionsLe Département de la Privatisation apporte ses précisions sur le processus de privatisation de la Somaca, article paru le 20 décembre. - Le droit de préemptionPour le cas de Somaca et vu l'existence du droit de préemption dans les statuts de la société, il est nécessaire de respecter les dispositions prévues dans l'article 19 bis, du décret d'application de la Loi 39-89 sur la Privatisation qui stipule que «le ministre chargé de la mise en oeuvre des transferts notifie aux actionnaires, par lettre recommandée avec accusé de réception, l'objet de la cession, le prix proposé qui est celui fixé par l'organisme d'évaluation ainsi que les conditions de la cession...« Si les actionnaires exercent leur droit de préemption dans un délai qui ne peut être inférieur à un mois, la cession s'opère par attribution directe. Dans le cas contraire ou en cas de silence de leur part, la cession du noyau dur s'effectuera selon les modalités prévues par la Loi. Le droit de préemption ne constitue pas un obstacle. - La participation publique est 38% du capital social.- Le Département de la Privatisation a procédé à une consultation restreinte au mois de novembre dernier pour le choix de la banque conseil qui sera chargée de la mission de placement de Somaca. Les services du Département s'occupent actuellement de l'analyse technique des offres reçues. La banque conseil sera désignée courant janvier 2001.- La loi sur la privatisation stipule que le transfert du secteur public au secteur privé est assuré par le ministre chargé de la mise en oeuvre des transferts assisté par deux organismes, à savoir la Commission des Transferts qui arrête le schéma de transfert et l'organisme d'évaluation qui fixe le prix minimum de cession.
    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc