×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    Les Scoops du jour

    Par L'Economiste | Edition N°:923 Le 25/12/2000 | Partager

    . Drôle d'histoireSuite à notre article sur la gestion déléguée de l'eau et de l'électricité de Tanger-Tétouan, publié le 20 décembre 2000, l'ONE nous a demandé d'indiquer qu'il ne siège pas à la commission chargée de l'étude de l'offre financière des soumissionnaires. Ce que nous faisons bien volontiers, mais, étrangement, le président de la Communauté urbaine maintient que les représentants de l'ONE sont bien présents ainsi que ceux de l'ONEP. En fait, dans une lettre à en-tête de la Communauté urbaine datée du 2 décembre 2000 et (ou: mais?) signée par le wali, le président de la CU et le directeur des Régies du Ministère de l'Intérieur, il est demandé au Ministère de l'Energie et des Mines d'envoyer un représentant. Une lettre identique a aussi été envoyée au Ministère de l'Equipement, tuteur de l'ONEP. Le Ministère de l'Energie et des Mines n'a pas envoyé de représentant, si l'on en croit le président de la CU. Ce dernier considère que la présence d'un représantant de l'ONE vaut pour la représentation du ministère. Beaucoup d'histoires... pour pas grand-chose.. Les projets de loi adoptés au Conseil de gouvernementPlusieurs projets ont été examinés et adoptés au Conseil de gouvernement. Il s'agit du projet de loi relatif au Centre National de Recherche Scientifique et Technique, le projet de loi portant création de l'Office National des OEuvres Sociales et Culturelles Universitaires. S'ajoutent aussi un projet de décret complétant celui portant application de la loi n°51/99 et instituant l'Agence Nationale de Promotion de l'Emploi et des Compétences, un projet de décret modifiant le décret n°2/63/253, portant interdiction de l'utilisation de certains aliments de bétail.. Les agriculteurs et la contrainte par corpsLa Commission des Secteurs Productifs à la Chambre des Représentants vient de consacrer une séance à l'examen de propositions de loi relatives au secteur agricole. Les députés ont soumis au Premier ministre deux propositions de loi relatives à la répression de la fraude et le contrôle de la qualité des produits carnes et au crédit agricole. La deuxième proposition vise l'amendement du dahir régissant le Crédit Agricole, dont l'objectif est de retirer les articles relatifs à la procédure de contrainte par corps. Le ministre a affirmé devant la Commission que la procédure de contrainte par corps ne sera pas appliquée aux agriculteurs, en attendant l'examen de la nouvelle proposition de loi qui doit régir le Crédit Agricole.. Vivendi accueilli par les grèves! La ville de Fès Agdal (la nouvelle ville) risque de sombrer sous les ordures. Certains ouvriers de la CGEZ mènent une grève qualifiée de «sauvage« depuis plus de trois jours. La CGEZ est une société filiale de Vivendi qui assure, par délégation, le service de la collecte des ordures ménagères. Les grévistes, affiliés à l'UGTM, sont rassemblés devant la porte et empêchent l'accès des non-grévistes au siège. Le licenciement pour absentéisme d'un ouvrier a été à l'origine du mouvement.. Un bureau d'Universal-Music à CasablancaUniversal-Music va ouvrir un bureau à Casablanca dès janvier 2001. Cette décision a été annoncée par M. Jean-Marie Messier, président-directeur général du groupe français Vivendi Universal lors de sa rencontre avec Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Ce bureau aura pour vocation de développer tous les métiers liés au patrimoine et à l'industrie de la production musicale et du disque.. Signature d'un mémorandum sur l'aménagement hydro-agricoleLe Maroc et l'Espagne ont signé un mémorandum d'entente portant sur des études d'aménagement hydro-agricole des périmètres de l'Ouergha-Amont. Ce projet nécessite un montant global de 8,8 millions de DH et sera réalisé sur une superficie de 4.800 Ha.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc