×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    Les scoops du jour

    Par L'Economiste | Edition N°:3344 Le 19/08/2010 | Partager

    . La CGEM tient un conseil d’administrationLa Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) tient jeudi un nouveau conseil d’administration. A l’ordre du jour, la désignation officielle des candidats devant représenter le patronat au Conseil économique et social. La dernière réunion du CA a été consacrée aux fédérations concernées par les 19 sièges du CES. Pour rappel, le conseil d’administration de la CGEM est composé d’une soixantaine de membres.. Epidémies de chevaux et de… ComOn a beau avoir des agences “futuristes” les réflexes d’antan ont la peau dure. L’Onssa (l’agence pour la santé et sécurité sanitaire nouvellement créée) semble peu sensible aux vertus de la communication. Contacté par L’Economiste au sujet des mystérieuses morts de chevaux, le responsable de la santé animale estime n’avoir de compte à rendre qu’à la MAP pour laquelle «un communiqué de presse serait en préparation». . Agadir: La gare routière sans gestionnaire La société délégataire Erreda Immobilier en charge de la gestion déléguée de la gare routière d’Agadir s’est désistée récemment de sa mission. Et ce en raison du manque de rentabilité de l’établissement. L’entreprise avait pris en charge la gestion de la gare depuis 2006. A l’époque, les estimations de départs d’autocars étaient de 110. Or aujourd’hui, seuls 30 autocars font le départ de ces lieux. Les autres préférant Inezgane comme port d’attache alors qu’il n’y a pas de gare routière dans la localité! . L’Onep contracte deux prêts de 4,1 milliards de DHL’Office national de l’eau potable et la Banque africaine pour le développement signent aujourd’hui un contrat de prêt pour un montant d’environ 2,3 milliards de DH. Ce prêt est destiné au renforcement et à la sécurisation des infrastructures d’eau potable des villes situées sur l’axe Rabat-Casa ainsi que les centres urbains et ruraux avoisinants. L’Onep signe également aujourd’hui deux contrats de prêt d’un montant global de 1,83 milliard DH avec la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) du groupe Banque Mondiale. Ce prêt servira à financer le projet d’adductions régionales d’alimentation en eau potable (1,47 milliard de DH). L’opération devrait bénéficier à 750 000 habitants dans les régions de Nador/Driouch, Safi, Youssoufia, Sidi Bennour et Errachidia. Le prêt sera également affecté au projet d’assainissement de l’Oum Er Rbia (363 millions de DH).. Exploration aurifère: Maya rachète l’intégralité du permis AmizmizLe groupe minier canadien Maya Gold & Silver Inc a racheté 100% du permis d’exploration du projet Amizmiz. Le permis était jusque-là détenu en joint-venture par Maya (70%) et la Société d’exploration géologique des minéraux (SEGM) qui détenait 30%. Le groupe canadien avait annoncé récemment des résultats prometteurs sur ce site aurifère. . Sentissi claque la porte de la CGEM ?Hassan Sentissi, président de la Fédération nationale des industries de transformation des produits de la pêche (Fenip), est furibond. Pour protester contre la mise à l’écart de sa fédération au niveau de la répartition des sièges du Conseil économique et social (CES), il vient de démissionner de la Chambre maritime de Casablanca. Il menace également de claquer la porte de l’ensemble des associations et institutions dont il est soit président soit membre du conseil d’administration.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc