×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    Les Scoops de la semaine

    Par L'Economiste | Edition N°:298 Le 02/10/1997 | Partager

    · Entraide Nationale: Conseils régionaux
    Des conseils régionaux de l'Entraide Nationale vont être créés prochainement pour décentraliser l'action sociale, a annoncé Mlle Zoulikha Nasri, secrétaire d'Etat à l'Entraide Nationale, devant les membres du Rotary Club de Casablanca, le mardi 30 septembre. Mlle Nasri a tenu à préciser par ailleurs que l'action de son département vise d'abord à cibler et identifier les franges sociales les plus démunies. Elle a reconnu en outre l'immensité des efforts à déployer et qu'une «action prioritaire devrait être menée à l'égard des enfants de la rue qui sont abandonnés à leur sort».

    · Droits de douanes: Etude
    Une étude vient d'être relancée sur la baisse des droits de douane. Le Ministère des Finances et celui du Commerce et Industries, tous deux gérés par M. Driss Jettou, y travaillent conjointement. Deux angles d'attaque sont retenus: la baisse ou la suppression des 2,5% minima instaurés récemment et la baisse du maximum de35 à 25%, comme cela aurait dû être fait au début de la décennie 90 mais reporté d'année en année. Le contexte de l'étude en cours est la recette budgétaire.

    · Le CA de l'ONA
    L'ONA tiendra son Conseil d'Administration le 10 octobre puis livrera le 13 octobre ses résultats aux analystes financiers. Le Conseil et la réunion publique du 13 devraient mettre fin aux rumeurs de départ du président, M. Fouad Filali.

    · Blé tendre: 130.000 tonnes à importer
    Le dernier appel d'offres de l'ONICL relatif à l'importation de 130.000 tonnes à été remporté par trois sociétés. L'USCAM et la Copagri devront livrer chacune 50.000 tonnes. Le reste, 30.000 tonnes, est revenu à Raïssi et Cie. L'opération a été traitée entre 156 et 159 Dollars/tonnes C&F.

    · Fédération de la Minoterie
    Retour à la case de départ. Les minotiers devront à nouveau reconstituer leurs associations régionales devant former la future Fédération Nationale de la Minoterie, conformément au nouveau découpage régional. Au total six associations avaient été installées. Il ne restait plus que celles de la région du Centre bloquée par un conflit sur la représentativité des semouliers (moulins de blé dur).

    · Wafasalaf et Sony
    Wafasalaf et Sony se sont associées pour proposer un nouveau concept de crédit ménager. L'offre sera présentée le vendredi 3 octobre.

    · Crédit à la consommation: Frais de dossiers
    Les frais de dossiers relatifs aux prêts consentis par les sociétés de crédit à la consommation sont limités à 100 DH. La décision est déjà entrée en vigueur le 30 septembre 1997.

    · Tavex: Nouveaux investissements
    Présent à la Conférence mondiale du textile de Marrakech (voir notre rubrique Textile), M. Enrique Garran Marzana, président-directeur général du groupe espagnol Tavex Algodonera SA, a annoncé le démarrage d'un nouvel investissement dans son unité de Settat, Setavex. D'un montant de 30 millions de Dollars, cet investissement permettra de doubler la capacité de production de tissu denim.

    · Les Canadiens plus proches et plus intéressés
    Une douzaine d'hommes d'affaires marocains ont assisté au Salon international de Montréal, Le Monde des Affaires, qui s'est tenu du 17 au 19 septembre. Selon M. Jean Roch Bilodeau, le directeur de la Chambre de Commerce Canado-Marocaine, des relations d'affaires concrètes ont été établies dans l'électronique, l'industrie pharmaceutique et enfin la participation financière d'une société de bourse canadienne dans une «grande société de bourse» marocaine. A signaler que la délégation canadienne à la Conférence internationale du textile de Marrakech, organisée par l'ITMF, comprenait de 7 membres, soit autant que la Grande-Bretagne et plus que l'Espagne (5 membres).

    · Voitures importées en hausse
    Les ventes de véhicules automobiles, à fin août, sont en baisse. Les voitures de tourisme ont reculé de 6% à cause de la baisse de 40% enregistrée dans la catégorie des véhicules montés localement. Quant aux voitures importées montées, elles ont amélioré leurs ventes de 76%, passant de 4.082 à 7.165 unités. Toyota est toujours en tête avec 1.201 cessions, loin devant Honda (685 unités). Dans le marché de l'utilitaire léger, l'évolution a été plus prononcée: 155% dans le montage local (5.112 unités contre 2.004) et 79% dans la catégorie des véhicules importés montés (2.207 unités contre 1.233).

    · Poids lourd: Evolution mitigée
    Les ventes de camions ont connu un recul sensible de 5,5% passant de 2.242 unités durant les 8 premiers mois de 1996 à 2.119 pour la période correspondante de 1997. Les camions de 19 à 26 tonnes ont enregistré la plus grande hausse avec un taux de 91% (124 unités contre 65).
    Changement de décor dans la catégorie des bus et autocars. Les ventes sont passées de 248 à 444, soit une augmentation de 79%. A noter le bond de 128% des autobus de plus de 40 places (267 unités contre 117).

    · Une Association des Juristes d'Affaires est née
    Juristes, universitaires, avocats, conseils juridiques et juristes d'entreprises viennent de créer l'Association Marocaine des Juristes d'Affaires (AMJA). Objectif: constituer par le biais de commissions, de colloques et de réunions thématiques un carrefour d'analyses juridiques, d'échanges d'expériences et d'informations dans le domaine du droit des affaires et du droit économique au Maroc. L'association est composée de membres actifs et de membres honoraires (marocains et étrangers): hommes d'affaires, juristes d'entreprises, conseils juridiques universi-taires, notaires... Le bureau se compose comme suit: Le Pr Abdelkader Azargui, enseignant, est président. Le vice-président est Me Mohamed Mikou, professeur universitaire. Me Amin Hajji, professeur universitaire en est le trésorier. Le Secrétariat général a été confié à M. Abid Kabadi, juriste d'entreprises (ONA).

    · Médicaments pour Ibn Rochd
    En début novembre, l'hôpital Ibn Rochd aura ses médicaments et jouets comme promis par le Comité de jumelage des villes de Casablanca et de Chicago (Chicago Sister Cities). Ces cadeaux seront financés à partir des recettes de la promotion-vente de produits d'artisanat, organisée par le comité de jumelage du 12 au 14 septembre à Chicago (voir L'Economiste du 14 août). Les produits ont été achetés au Maroc avec l'assistance de la Maison de l'Artisan pour une valeur de 15.000 DH. Au bout de deux jours, 75.000 Dollars sont entrés dans les caisses de la promotion-vente.

    · La Privat sonde
    Le Ministère de la Privatisation chargé des Entreprises d'Etat organise ce jeudi 2 octobre des ateliers avec les associations professionnelles. L'objectif est d'identifier les attentes, les craintes et les espoirs du privé face à la politique de privatisation.

    · Crédits à l'économie: Hausse de 3% en août
    Les derniers chiffres du GPBM révèlent une hausse de 3% des crédits à l'économie à 138 milliards de DH depuis le début de l'année. A fin août, les crédits à court terme accordés par les banques ont augmenté de 3,2% à 68 milliards de DH contre 31 milliards pour le moyen terme (+5,1%). Les concours à long terme ont, eux, stagné à 22 milliards. Les créances en souffrance se sont, quant à elles, accrues de 2,7% à 14 milliards. Quant aux financements en devises, ils ont bondi de 79% à 3,6 milliards suite au doublement des financements à l'import (3 milliards). Les engagements par signature ont totalisé 61 milliards (+5,3%).

    · Citibourse démarre le 15
    Le tour de table de Citibourse sera finalisé cette semaine. Des négociations sont engagées avec des partenaires canadiens.
    Concernant sa participation dans le capital de la Bourse de Casablanca, le montant aurait été fixé par le CDVM. La société de bourse démarrera son activité à la mi-octobre.

    · L'ESC baisse les rideaux
    Une année après son ouverture, l'Ecole Supérieure de Communication (ESC) a fermé ses portes. Faute d'effectifs et de moyens financiers, les promoteurs ont donc décidé de jeter l'éponge. Les neuf étudiants inscrits l'année dernière ont été redeployés dans différents établissements privés, notamment HEM, l'ESG et l'IMM.


    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc