×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    Les Scoops de la Semaine

    Par L'Economiste | Edition N°:227 Le 25/04/1996 | Partager


    · Jorf: La signature

    Le Ministère de l'Energie et des Mines et l'Office National de l'Electricité (ONE) reçoivent ces jours-ci une importante délégation du consortium ABB-CMS, attributaire pressenti de Jorf Lasfar, pour la production privée d'électricité. Les observateurs s'attendent à ce que le contrat définitif soit signé très prochainement.


    · Guichet unique

    Les préparatifs vont bon train pour transformer la Direction des Investissements Extérieurs du Ministère des Finances en une agence chargée de l'accueil et de l'assistance des investisseurs. La création de cette agence est prévue par l'article 21 de la loi-cadre formant charte de l'investissement. Les SLAPI, mis en place dans les wilayas il y a quelques années, avaient donné des résultats décevants et ont été abandonnés.


    · Procès des AT: Renvoi

    Lors de l'audience du 23 avril 1996 devant le tribunal de première instance de Casa-Anfa, l'affaire des opérations d'admissions temporaires (AT) litigieuses a été renvoyée en l'état au 26 avril 1996, à la demande d'avocats nouvellement constitués et de la constitution de l'OCE en tant que partie civile. Le dossier oppose ici l'OCE et la Douane, d'un côté, et de l'autre quatre sociétés d'emballage (Netpack, Roda Maroc, Afnordis et Graphiscript), un ex-employé de l'OCE, un transitaire et deux douaniers.

    · Transparency: Les déboires continuent

    Le tribunal administratif de Casablanca avait rejeté le 3 avril 1996 la requête introduite la veille par Me Abderrahim Berrada pour désigner un huissier qui porterait le dossier de Transparency au Service des Associations de la Préfecture de Casa-Anfa. Pour l'instant, Me Berrada n'a pas pu se faire communiquer copie de l'ordonnance du rejet formulé par le tribunal administratif pour connaître le ou les motifs du rejet. Rappelons que les promoteurs de Transparency, qui veulent aider à lutter contre la corruption, ont essayé de déposer leurs statuts, le PV de l'assemblée constitutive et la liste des membres du Bureau, le 6 janvier 1996, pour la première fois. Depuis, toutes leurs démarches ont essuyé des fins de non-recevoir de la part des divers services publics concernés, bien que la création d'une association n'exige qu'une démarche déclarative en droit marocain.

    · Nouveau directeur général à Microsoft

    M. Karim Benjelloun, directeur commercial de Microsoft Maroc, prendra en charge la direction générale de la société dans les prochains jours. Il remplace M. Ahmed Chami, en partance pour Dubaï (Emirats Arabes Unis).

    · M. Kabbaj rentre de Washington

    M. Mohamed Kabbaj, ministre des Finances et des Investissements Extérieurs, est rentré des USA où il a présidé le Comité de développement de la Banque Mondiale et le FMI. Trois points figuraient à l'ordre du jour de cette réunion: la reconstitution des ressources de l'Agence Internationale de Développement (IDA) portées à 22 milliards de Dollars, le rapport Task Force, groupe de travail qui a étudié le rôle des banques multilatérales de développement et leur contribution au développement ainsi que la dette des pays les moins avancés. Les recommandations de cette rencontre ont porté sur la réduction des dépenses publiques et des taux d'intérêt pour assurer la relance de la croissance économique internationale.

    · Créargie teste la mascotte des privatisations

    L'émission de la deuxième tranche des Bons de privatisation ne sera pas appuyée au niveau de sa communication par "la famille mascotte" de Skirej. La mascotte est mise en veilleuse en attendant les résultats de l'étude post-test de la campagne des privatisations commandée à Créargie, bureau d'études dirigé par M. Dominique Schwartz. Une précédente étude ayant porté sur l'image de la privatisation, menée par Créargie au moment de l'opération BMCE, n'avait pas abouti en raison d'un désaccord sur les termes du contrat.

    Créances en souffrance

    Selon les données du GPBM, les créances en souffrance ont atteint 8,3 milliards de DH au 29 février 1996, en augmentation de 2,8% par rapport au 29 décembre 1995. Les banques ont collecté 135 milliards de DH dont 38% sous forme de dépôts à terme. Sur les 86 milliards de DH de concours à l'économie, 65% ont été octroyés sous forme de crédits à court terme contre seulement 35% en crédit à long et moyen termes. Les financements en devises ont porté sur 1,4 milliard de DH, en hausse de 36%.

    · Douane: Circulaire sur l'entrepôt industriel franc

    La Douane veut développer l'entrepôt industriel franc.
    Dans une circulaire datée du 10 avril 1996, elle rappelle les conditions de contrôle, de surveillance et de fonctionnement de ce régime économique.

    · Gammaglobulines: Appel au Premier ministre
    Les pharmaciens poursuivent leur action de soutien à M. Moncef Benabderrazik. Après avoir porté le brassard noir en signe de protestation contre la condamnation à 9 ans de prison de leur confrère, les pharmaciens ont demandé, via la Fédération Nationale des Syndicat des Pharmaciens du Maroc, des entrevues au Premier ministre ainsi qu'aux ministres de l'Intérieur et de la Justice.
    Les syndicats des pharmaciens d'officine du Maroc ont organisé, mercredi 24 avril, un point de presse sur "l'affaire Moncef Benabderrazik". Rappelons que l'affaire est en appel et que la première condamnation a suscité l'émoi et l'incompréhension. Le trouble s'est accru lorsque l'Institut Pasteur, sur qui s'appuie l'essentiel de l'accusation, a procédé à des importations de gammaglobulines. Rappelons aussi que, par ailleurs, l'OMDH a lancé une pétition pour soutenir les Drs Himmich et Benchemsi, qui ont été menacées par le ministre de la Santé publique suite à leurs explications scientifiques apportant de sérieuses nuances au point de vue du ministre sur cette même affaire.


    · Problème de nom

    La nouvelle Fédération du Secteur Bancaire et Financier au sein de la CGEM a fait l'objet de la part de la Fédération des Assurances d'une demande de modification de nom. Les assureurs "ne comprennent pas pourquoi la banque est citée nominativement mais pas l'assurance". Parallèlement, ils ont demandé à ce que les courtiers et agents puissent être admis dans cette fédération ou, à défaut, ils ont demandé la création d'une fédération à part qui cernerait donc leur secteur pris verticalement. Néanmoins, la CGEM, qui approche de la vingtaine de fédérations, redoute les effets de morcellement.

    · Circulaires des assurances

    Les deux circulaires concernant respectivement la marge de solvabilité et la régulation du marché de la réassurance sont sorties. Toutes deux sont applicables à partir du 1er janvier 1997. La marge de solvabilité est aux assurances ce que sont les mesures prudentielles pour les banques. Néanmoins, les mesures concernant les provisions à passer pour primes hors délais, créances douteuses et compromises, objet d'un projet d'instruction de la part de la Direction des Assurances et de la Prévoyance Sociale (DAPS), restent en discussion avec la Direction des Impôts.

    · CGEM-Loi de Finances

    La CGEM a transmis au Premier ministre, M. Abdellatif Filali, et au ministre des Finances et des Investissement Extérieurs, M. Mohamed Kabbaj, le document concernant les points de vue de la Confédération à propos du projet de Loi de Finances 1996-97.

    · Recouvrement à marche forcée

    A l'initiative du noyau de 9 compagnies leaders du marché (G9), les primes d'assurances impayées à la date du 30 juin 1995 (bien: 30/06/1995) ont fait l'objet de lettres de mise en demeure de paiement immédiat sous peine de suspension des garanties. Rappelons que les compagnies, les courtiers et agents avaient donné un premier délai au 31 mars 1996, puis un second au 15 avril. Il n'y aura pas de délai supplémentaire.

    · Ventes de ciment en baisse

    Les ventes de ciment ont régressé de 9,7% au terme du premier trimestre. De 1.439.512 tonnes à fin mars 1995, elles sont passées à 1.299.609 cette année. Toutes les cimenteries ont subi cette baisse.

    · Forum d'investisseurs

    Une liste de projets concernant différents secteurs de l'économie sera proposée par l'ODI (Office pour le Développement Industriel) et l'ONUDI (Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel). Tous deux organisent à Casablanca un Forum de l'investissement au Maroc (du 14 au 16 mai).

    · Le CWTC à vendre

    L'ONA met en vente le Casablanca World Trade Center, qui a été mis en sommeil début avril 1996. Des contacts ont eu lieu avec la Chambre de Commerce de Casablanca pour une éventuelle cession. Le CWTC, qui n'a pas donné les résultats espérés, avait été créé par l'ONA en partenariat avec les banques de la place.

    · MEN: Après la qualité, l'espace

    Le Ministère de l'Education Nationale devrait incessamment signer une convention de coopération avec le Centre Royal de Télédétection Spaciale. Objectif: doter les élèves d'une culture de l'espace. Les discussions actuellement en cours seront bouclées ces jours-ci, annonce-t-on auprès du Ministère. Cette collaboration s'inscrit dans la même optique que celle entretenue avec l'OCP pour la qualité.

    · Piratage et audience télé

    Les enquêtes réalisées par les bureaux d'études concernant l'audiovisuel sont en réalité des enquêtes déclaratives d'audience et non des études spécifiques dédiées au piratage: en effet, les questions posées aux enquêtés concernent les émissions regardées la veille. Par ailleurs, Sunergia, bureau d'études de marchés cité par Moulay Driss Alaoui M'Daghri, ministre de la Communication, a réalisé une de ces enquêtes d'audience.


    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc