×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    Les scoops de la semaine

    Par L'Economiste | Edition N°:144 Le 08/09/1994 | Partager

    Trois agences en compétition sur la SNI

    Trois agences sont mises en compétition pour la campagne médias et hors médias de la privatisation de la SNI. Il s'agit de Top Publicité, Cinémapress et Havas. Ces trois agences n'avaient encore pas travaillé pour la privatisation. Depuis le lancement des opérations en 1991, le Ministère avait marqué son souhait d'impliquer le plus largement possible les différentes agences. Les agences sélectionnées devront présenter leurs propositions dans les jours qui viennent.

    La SNI au Parlement

    Pour donner son accord au décret-loi modifiant les statuts de la SNI en vue de sa privatisation, la Commission de l'Economie et des Finances de la Chambre des Représentants a demandé des explications sur le schéma des opérations retenu par la Commission des transferts. Rappelons que la loi ne prévoit pas la consultation du Parlement pour le schéma de transfert, compétence dévolue à la Commission du même nom. En expliquant le projet de cession, le gouvernement "a tenu à faire la preuve de sa bonne volonté vis-à-vis des représentants", indiquent des sources politiques.

    Délégation de pouvoir pour les importations temporaires.

    La circulaire n°4344/311 du 17 août soumet désormais les importations temporaires de matériel de production par les unités exportatrices à l'autorisation des chefs de Circonscriptions des Douanes. Ils ne sont plus soumis à l'accord préalable du département ministériel du Ministère du Commerce, de l'Industrie et de l'Artisanat. Toutefois, les véhicules utilitaires usagés repris sur la liste des marchandises soumises à licence d'importation, de l'exportation temporaire et du trafic de perfectionnement à l'exportation demeurent soumis à l'autorisation du département ministériel.

    ABM Bank signe la convention CCG

    ABM Bank a signé la convention conjointe entre la CCG (Caisse Centrale de Garantie) et les banques concernant la garantie des cautionnements exigés des entreprises soumissionnaires ou adjudicataires de marchés de bâtiment et de travaux publics à l'étranger (Cf. L'Economiste du 11 août 1994).

    Les réseaux bancaires placeront la CTM

    Les guichets, succursales et représentations étrangères des banques marocaines vont se voir chargés de placements des titres CTM-LN encore aux mains de l'Etat, soit 18% du capital de l'entreprise qui avait été la première privatisée en faveur du grand public. Il ne s'agira pas d'un "appel public à l'épargne" mais d'un placement auprès de la clientèle à l'étranger des banques marocaines. Aucun critère de nationalité n'a été fixé pour les acheteurs.

    Répertoire des Rapports annuels

    Le nouveau service lancé la semaine dernière par L'Economiste pour faciliter le rapprochement entre les sociétés diffusant leur rapport annuel et les personnes intéressées a suscité une forte demande : 52 coupons-réponses, émanant majoritairement de professionnels demandant en moyenne 4 rapports sur les 16 proposés, ont été renvoyés en 5 jours. Se classent en tête des demandes : l'ONA et la Bourse des Valeurs de Casablanca (qui analyse le comportement du marché en 1993). Parallèlement, de nouvelles entreprises ont souhaité se faire inscrire dans le Répertoire de L'Economiste. Aussi, le 7 octobre 1994, L'Economiste diffusera une nouvelle liste de sociétés proposant leur rapport annuel.

    Céréales : 16 millions de quintaux collectés

    Au 31 août, le volume de céréales (blé tendre, blé dur, orge et maïs) collecté monte à un peu plus de 16 millions de quintaux, soit un million de plus que prévu. Les efforts ont été particulièrement portés sur le blé tendre qui représente environ 15 millions de quintaux.

    Les quantités de blé dur, d'orge et de maïs s'élèvent respectivement à 807.000, 267.000 et 5.200 quintaux.

    De bonne source il est annoncé que le blé dur a été négocié entre 160 et 275 DH/q. Quant aux cours de l'orge, ils sont compris entre 130 et 137 DH/q. La campagne 94 dépasse largement celle de 91 durant laquelle 11 millions de quintaux de céréales avaient été commercialisés.

    Transactions sur la CGE

    Un paquet de 69.163 titres de la CGE-Maroc, pour un montant de près de 95 millions de DH, a été traité sur le marché des cessions directes à la Bourse de Casablanca le mercredi 7 septembre 1994. L'opération a attiré l'attention en raison du manque de fluidité qui caractérise ce titre.

    Trois étages pour la SNI

    Telle que présentée par M. Saaïdi, Ministre de la Privatisation, devant les Parlementaires de la Commission des Finances (Cf. supra), la cession de la SNI, ainsi que l'a fixée la Commission des transferts, se ferait selon trois étages : 35% pour un noyau stable plural d'entreprises marocaines qui s'engageraient à conserver leurs titres pendant cinq ans ; 16% pour un autre noyau d'entreprises qui devraient en céder 11% en bourse dans les deux ans. Enfin, 16% iraient immédiatement en bourse et serait réservés aux petits épargnants.

    Rappelons que les parts restantes (16%) sont déjà en bourse et que la cession de la SNI est devenue une pièce centrale dans le redressement budgétaire de 1994.

    Il reste néanmoins à en fixer le prix, compétence qui est dévolue à l'Organisme d'Evaluation sous la présidence du gouverneur de la Banque centrale.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc