×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Eco-Consom

    Les repères politiques

    Par L'Economiste | Edition N°:292 Le 07/08/1997 | Partager

    · Le Parlement convoqué pour le 17 août
    Les parlementaires devront écourter leurs vacances pour revenir participer à la session extraordinaire de la Chambre des Représentants. Un projet de décret relatif à la convocation de cette session a été adopté au cours du dernier Conseil des ministres. Les parlementaires devront examiner les projets de lois organiques des Chambres des Représentants et des Conseillers.

    · Le Wifak contre le report des élections
    A l'issue d'une réunion tenue à Rabat le 31 juillet, le Wifak a appelé toutes les parties concernées à s'abstenir de mener toute action de nature à freiner le processus démocratique et à différer le démarrage des institutions constitutionnelles au-delà des délais. Le Wifak est composé de l'Union Constitu-tionnelle, du Mouvement Populaire et du Parti National Démocratique.

    · Les enseignants de la CDT mécontents
    Le Bureau National des enseignants affiliés à la CDT apprécie différemment le résultat du dialogue social un an après la déclaration commune. La principale pomme de discorde concerne la première tranche des indemnités de la promotion interne qui devait être servie en juillet dernier. Un décret vient d'être adopté en conseil de gouvernement.
    Le syndicat s'intéresse également à la situation des enseignants suspendus auxquels le gouvernement avait promis une réintégration. Le bureau national déplore l'absence de concrétisation.

    · Inspecteur de travail devant la justice
    Un communiqué conjoint de l'Association Marocaine des Inspecteurs de Travail et de l'Amicale des Inspecteurs du Travail de Casablanca dénonce l'abus de pouvoir dont a été victime M. Sanane Arabi. Il a été agressé alors qu'il effectuait une inspection à la société JJM, à Skhirat.
    Sa mésaventure s'est encore aggravée: il a été présenté à la Justice en état d'arrestation le 4 août. Motifs: agression préméditée et atteinte aux «institutions sacrées». L'audience est prévue le 18 du mois courant pour ces chefs d'inculpation. Les membres de la Fédération des inspecteurs ainsi que ceux de l'Amicale des inspecteurs de Casablanca expriment leur solidarité avec leur collègue. Selon l'un d'entre eux, les inspecteurs ne seront plus à l'abri des accusations lors de leurs visites. D'autre part, le communiqué daté du 6 août rappelle l'importance de l'élaboration d'un nouveau code de travail moderne et juste ainsi qu'un statut spécifique pour cette profession.

    · Le FFD applique sa stratégie
    Afin de préparer son entrée politique et se rapprocher des jeunes, des cadres et des intellectuels, le Front des Forces Démocratiques (FFD) dirigé par M. Thami El Khiari, organise en septembre deux rencontres nationales. La première vise à réunir, au cours d'un congrès national à Bouznika, 5.000 jeunes. Objectif: créer une structure politique destinée à représenter la jeunesse. La deuxième rencontre s'adresse aux cadres et aux intellectuels et devra déboucher sur la mise en place d'un centre de recherches.

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc