×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Eco-Consom

    Les repères politiques

    Par L'Economiste | Edition N°:289 Le 17/07/1997 | Partager

    · Le PPS fustige le FFD
    Conférence de presse du PPS, mardi 15 juillet. Mandaté par Ali Yata, Ismaïl Alaoui parle au nom du Bureau Politique, ce que plusieurs observateurs considèrent comme une désignation à sa succession. Ismaïl Alaoui a tenu lors de cette conférence à minimiser l'effet de la scission du PPS. Pour lui, elle n'aurait intéressé que 2 à 3% des effectifs et 2% des élus locaux. Le FFD fait d'ailleurs l'objet d'attaques de la part du parti d'origine qui l'accuse de fascisme.
    Selon Al Bayane du 14 juillet, publication du parti de M. Ali Yata, treize personnes, dont des membres du FFD et deux agents de la Municipalité, auraient attaqué, dimanche 13 juillet à 8h 30mn, à l'arme blanche, le siège de la section du PPS à Nador. Al Bayane fait état de 5 blessés.

    · Alternatives talonne le politique
    L'association «Aternatives», présidée par M. Abdelali Ben Amour, organise un point de presse le mardi 22 juillet. Ordre du jour: présenter l'évaluation de la situation politique après les élections communales. Les perspectives des élections législatives devront prendre une part importante dans cette rencontre. Il est à signaler que cette Association avait envoyé il y a quelques mois plusieurs questionnaires aux différents partis politiques pour les sonder sur des points précis. Cette initiative n'a pas eu l'écho mérité.

    · Conseils préfectorauxet provinciaux
    8.137 candidats formant 290 listes se sont présentés aux élections des conseils préfectoraux et provinciaux qui comptent 1.194 sièges. La Koutla a présenté 39% des candidats. Les partis du Centre et du Wifaq suivent avec 26 et 14% respectivement

    · MSP: Grève renforcée
    La crise sociale de la Santé Publique n'est pas près de finir. C'est du moins ce qui ressort des déclarations du secrétaire général du Syndicat National de la Santé Publique (SNSP, CDT), M. Abdelmajid Bouzoubaâ lors de la réunion du Conseil National du 12 juillet. L'espoir de voir le gouvernement à la table des négociations s'était évaporé après les deux grèves précédentes, a dit M. Bouzoubaâ, qui a annoncé d'autres actions pour les prochains jours. La grève générale de 72 heures des 22, 23 et 24 juillet sera renforcée par des sit-in dans les hôpitaux. Le syndicat prévoit un autre sit-in de 12 heures le dernier jour de ce mouvement de protestation, au siège du Ministère de la Santé Publique. Une conférence de presse est prévue pour couronner ce mouvement de protestation.

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc