×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Les produits Corel et Intergraph arrivent

    Par L'Economiste | Edition N°:296 Le 18/09/1997 | Partager

    Les produits Corel et Intergraph n'avaient pas de représentant sur le marché marocain. SGDP, filiale d'une société française, vient d'obtenir l'exclusivité d'importation-distribution.


    Soft Guide Data Processing Maroc (SGDP Maroc) est une société anonyme créée en février 1996 et opérationnelle depuis septembre 1997. Son capital social s'élève à 100.000 DH, détenu à 50% par le PDG et le reste, à parts égales, par quatre actionnaires locaux. «Nous projetons de passer à 1 million de DH à fin 1998 si le marché répond», affirme M. Polizzi, président délégué.
    Une étude de marché et plusieurs audits ont montré que l'informatique était un marché qui est passé du stade de vente complexe à celui de libéralisation. Il a connu une explosion et il est maintenant en ébullition. «C'est un marché qui bouge et c'est ce qui m'a attiré», explique M. Polizzi.
    L'investissement total a nécessité une enveloppe de 10 millions de Francs français. Le problème principal a été de trouver des locaux adéquats. L'entreprise est installée actuellement dans des bureaux provisoires.
    Après plus d'une année de négo-ciations serrées avec Corel (Canada) et Intergraph (USA), SGDP a réussi à signer des contrats d'exclusivité pour la commercialisation de ces pro-duits (logiciels et matériel) au Maroc.
    Entouré d'une dizaine de personnes, M. Polizzi compte embaucher des ingénieurs marocains et ne faire appel à des étrangers que pour des choses très pointues. «Nous avons des compétences marocaines énormes», dit-il.

    Produit transversal


    SGDP Maroc mettra sur le marché les produits de Corel Canada que M. Polizzi définit comme étant «des produits à court terme, parce qu'à faible valeur ajoutée». Concurrents à 100% de Microsoft, ces logiciels sont utilisables de la secrétaire au PDG. Ils sont destinés aussi bien aux professionnels qu'au grand public (bureautique, dessin, création...). «Corel est un produit transversal», explique M. Polizzi. Adaptés pour la plupart aux ordinateurs Mac, PC et même Unix, ces logiciels ont également l'avan-tage d'être à des prix abordables. Ils sont disponibles en langues française, anglaise ou même arabe.
    Des logiciels comme Draw 6 ou 7, Mega Gallery ou Corel Graphics Pack sont destinés principalement à la création artistique et au dessin. Avec un choix d'images et de photos allant jusqu'à 110.000, ils permettent aussi bien la réalisation de pages web que celle de cartes de voeux. Ceci en plus des suites bureautiques proposées avec un éventail de logiciels et à des prix compétitifs: Word Perfect, Quattro, Paradox...
    «Je me soucie peu du piratage, ces produits sont très bien protégés», souligne M. Polizzi.
    En tant que représentant au Maroc du groupe américain, SGDP distribue également les logiciels et le matériel Intergraph qui sont tout à fait différents de Corel. Ils ont la particularité d'être haut de gamme et orientés pour la plupart vers le Système d'Information Géogra-phique (SIG).
    Beaucoup plus «sectorisés», ces produits sont destinés à la cartographie, la gestion du patrimoine, le génie civil et les réseaux (eau, électricité, as-sainissement...), gestion foncière, de l'environnement, de l'habitat, de l'hydraulique, de l'agriculture...

    «SGDP France est spécialisée depuis longtemps dans ce domaine, SGDP Maroc a hérité de toute la partie SIG, car il y a un fort potentiel. Les bailleurs de fonds (USAID, Banque Mondiale, CFD, UE) sont très intéressés par ce genre de produits», explique M. Polizzi.
    Intergraph Corporation a été créée en 1969 et compte aujourd'hui un effectif de 7.000 personnes et un chiffre d'affaires de 1,056 milliard de Dollars en 1996.
    La vocation première de SGDP Maroc est celle de grossiste-importateur. Mais devant la frilosité et le manque d'initiative de la plupart des distributeurs, la société envisage de créer sa propre cellule de distribution «pour qu'un produit pas cher au départ puisse arriver correctement chez l'utilisateur», soutient le PDG.
    Marocain de naissance, Bruno Polizzi a réussi en tant que PDG et administrateur de plusieurs entreprises qui se sont imposées en France. Investir au Maroc est pour lui une sorte de retour aux sources. «J'ai eu envie de redémarrer, de faire quelque chose qui me plaît dans un pays auquel je suis très attaché», dit-il.

    Hanaa FOULANI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc