×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Les premiers pas de l'affichage mouvant

    Par L'Economiste | Edition N°:297 Le 25/09/1997 | Partager

    C'est un panneau à lattes pivotantes affichant les produits Nestlé et Sialim que les Casablancais voient tourner 24h/24
    sur le Bd Zerktouni et sur la route d'El Jadida. Il s'agit d'un nouveau support d'affichage connu sous le nom du trivision qui vient s'ajouter aux supports existants.
    Son principe paraît simple: trois faces permettent de faire succéder trois marques ou trois produits différents, d'où l'appellation trivision.
    Chaque face est habillée d'une affiche. L'avantage repose sur le caractère mouvant et donc attrayant de l'image. Le trivision est une invention nordique récente (car elle résiste au froid et à la chaleur). En réalité, c'est toute une équipe de professionnels et une technicité derrière.
    «Deux éléments composent un affichage: le support et l'affiche. Si cette dernière a connu une évolution, le support, lui, est resté à l'état traditionnel», rappelle M. Saïd Ouazzani, administrateur d'Eléments Visuels.
    Cette nouvelle conception de l'affichage urbain présente l'avantage de s'adapter aux campagnes publicitaires et aux spécificités des villes.

    Le produit étant éprouvé en Europe et au Moyen- Orient, la société Eléments Visuels l'a introduit au Maroc. Créée, il y a 6 mois, la société est une SARL au capital de 160.000 DH dont les actionnaires sont un Français M. Falcolt, l'un des inventeurs suédois du trivision et deux partenaires marocains, MM. Ouazzani et Slamti.
    Aujourd'hui, les campagnes sont lancées simultanément sur plusieurs pays européens. Bientôt, elles seront déclinées également sur les pays maghrébins, indique M. Ouazzani.
    «C'est cette donne qui nous a d'ailleurs motivés». La nouvelle société envisage d'ailleurs de démarcher ses clients à l'échelle interna-tionale.
    Aujourd'hui, une campa-gne ne peut se concevoir sans affichage de qualité, ajoute en substance M. Ouazzani. Les grands annonceurs au Maroc sont également convaincus de l'impact de ces nouveaux supports. L'affichage cible également les PME et PMI qui, faute de moyens, ne peuvent accéder aux outils de communication tradition-nels (télévision - presse écrite).
    La société est en train d'installer trois autres panneaux. Avant la fin de l'année, Eléments Visuels disposera de 20 panneaux sur l'ensemble du Maroc. Coût de l'investissement, 5 millions de DH (achat d'espace et de panneaux et entretien).
    A moyen terme, la société prévoit une expansion vers les pays maghrébins, en Tunisie notamment

    Badra BERRISSOULE

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc