×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Les investisseurs US lorgnent le marché algérien

    Par L'Economiste | Edition N°:3342 Le 17/08/2010 | Partager

    . Malgré une législation qui n’encourage pas les investissementsEN dépit d’un contexte difficile pour les investisseurs étrangers, les Etats-Unis s’intéressent de près au marché algérien, en vue du sommet économique Maghreb-Etats-Unis. Ce dernier, baptisé « conférence maghrébine sur l’entreprenariat», se tiendra fin septembre à Alger, et sera précédé d’une mission bilatérale algéro-américaine. Les entreprises américaines implantées en Algérie ont pris des positions dans des secteurs clefs, notamment les hydrocarbures, mais aussi les nouvelles technologies, le BTP, la santé ou la défense. Dans ce sens, GE, Cisco, Microsoft, Intel, Pfizer font partie des quelque 125 entreprises américains installées dans le pays.Par ailleurs, le plan d’investissement de 286 milliards de dollars sur cinq ans (2010-2014) annoncé par le président algérien pour moderniser son économie a de quoi faire saliver les investisseurs. Dans l’hydraulique il faut construire 19 barrages et dans la santé 200 hôpitaux. Dans le secteur des transports, une rocade de 1500 km est en projet. «La concurrence sera féroce», déclare Ismael Chikhoun, président du conseil d’affaires algéro-américain.Toutefois, investir en Algérie n’est pas aussi facile. La législation déjà existante est peu attrayante pour les investissements étrangers. Elle a été davantage durcie au mois de juillet (les entreprises étrangères sont soumises à l’obligation de ne pas détenir plus de 49% d’une société). Le pays a ainsi décidé que les marchés publics attribués dans le cadre du plan d’investissement seraient attribués prioritairement aux entreprises locales.F. Z. A.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc