×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Les cours du café corsent la facture

    Par L'Economiste | Edition N°:3347 Le 25/08/2010 | Partager

    . Hausse exceptionnelle des cours de l’arabicaLes cours de l’arabica se rapprochent des 2 dollars la livre à New York, du jamais vu depuis 1997. A cette date, la livre de café arabica avait atteint 3,18 dollars à New York. Hier mardi , les cours étaient encore loin de ce niveau, à 1,81 dollar la livre, mais ils ne cessent de s’en rapprocher. Ils ont gagné 46,49% depuis le début de l’année à New York et 30,64 à Londres.La hausse des cours s’est faite très brusquement au mois de juin. A cette date, les principaux pays producteurs d’Amérique latine et le Vietnam, subissaient des aléas climatiques laissant envisager une baisse des récoltes. L’arabica à New York bondissait de 1,33 dollars à 1,58 dollar en sept jours. Depuis, la hausse se poursuit. Lundi dernier, les nouvelles craintes concernent la tempête tropicale Danielle qui doit apporter de nouvelles fortes pluies aux Mexique.Le département américain de l’Agriculture (USDA) reste pourtant optimiste pour les récoltes. Les perspectives de production mondiale sont estimées à 139,7 millions de sacs pour une consommation de 131,5 millions.Cela dit, ces hausses sur le marché inquiètent les industriels qui n’excluent pas de les répercuter sur leurs produits. Cela a déjà commencé aux Etats-Unis avec la hausse de 9% sur les prix de ventes au détail du groupe alimentaire JM Smucker (propriétaire des marques Dunkin Donuts, Folger et Millstone). Aussi, Kraft Foods a augmenté les prix de son café infusé Maxwell House de 30 cents. Le géant Starburks, lui, se montre rassurant, il a annoncé la semaine dernière qu’il absorberait 4 cents de hausse de coût liés à cette augmentation du prix de sa matière première de base.Selon l’institut de recherche Packaged Facts, la demande de café restera forte, notamment aux Etats-Unis où le marché devrait croître de 25% d’ici 2014. Ce qui amène Bill Patterson, analyste chez Mintel International Group, a prédire dans les colonnes de MarketWatch, une hausse des prix du café en supermarché de l’ordre de 9 à 10% d’ici à la fin de l’année.F.Z.A

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc