×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Enquête

    Les comptables agréés mettent la pression pour élargir leur domaine

    Par L'Economiste | Edition N°:639 Le 16/11/1999 | Partager



    · Le projet de loi, toujours en souffrance, prévoit l'extension des champs d'intervention des comptables agréés
    · Créer des conseils régionaux
    · Main dans la main avec les experts-comptables, mais...


    C'est dans une ambiance animée que s'est tenu le troisième congrès national des comptables agréés le vendredi 12 novembre à Casablanca.
    Cette réunion qui s'est tenue sous le thème "Les comptables agréés au service de l'entreprise", s'est caractérisée par de vifs débats sur le rôle du comptable agréé. De même que sur le projet de loi qui vise à définir de manière précise les attributions des personnes exerçant cette profession. L'amendement apporté par l'Association des Comptables Agréés et qui concerne l'intégration du corps des experts-comptables par ces professionnels, sous certaines conditions, a également été évoqué. Le texte est toujours dans le canal administratif.
    Les comptables agréés multiplient par ailleurs des contacts avec leurs homologues européens et américains. "L'objectif est de tirer profit de leur expérience pour mettre en place un arsenal juridique qui détermine de manière claire la fonction de comptable agréé". Ces associations étrangères seraient même prêtes à fournir des subventions financières et à assurer des programmes de formation continue aux professionnels marocains.

    Consensus


    Le débat a également insisté sur l'élargissement de la mission du comptable agréé. Ce dernier ne doit pas se limiter au volet fiscal, il peut aussi conseiller l'entreprise et suivre sa gestion. L'idée a aussitôt débouché sur le thème sensible de la concurrence entre les comptables agréés et les experts-comptables. Mais les participants au congrès ont bien souligné qu'il ne s'agissait guère de concurrence entre les deux parties. Bien au contraire, "les deux professions sont complémentaires. De plus, il faut travailler dans un esprit de consensus", précisent-ils.
    L'Association des Comptables Agréés compte instituer des conseils régionaux. "Chaque conseil agira en tant que conseil indépendant", soulignent les responsables de l'association.
    Les centres de gestion ont également été au menu. Les différents participants à cette manifestation ont exprimé l'intérêt de telles structures. Selon eux, ils permettront aux forfaitaires, qui sont au nombre de 500.000, de tenir une comptabilité, ce qui jusqu'ici nuisait à l'économie puisqu'une bonne partie des entreprises ayant opté pour ce régime paient un impôt inférieur à celui réellement dû.
    "Ces centres auront aussi pour mission d'éduquer les entreprises puisqu'elles sauront qu'il y va de leur intérêt de s'adresser à des professionnels pour tenir leur comptabilité", observe l'un des participants.
    Reste qu'il faut éviter qu'il y ait une sous-traitance de signature au niveau de ces centres. "D'où l'intérêt de redoubler de vigilance pour écarter ce type de manoeuvres", indique un comptable agréé.

    Rafik IKRAM

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc