×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Le Nobel de la paix boycotté par 20 pays

    Par L'Economiste | Edition N°:3421 Le 10/12/2010 | Partager

    . La Chine ulcérée par l’attribution du Nobel à Liu Xiaobo. Pétition de soutien Près de 19 pays ont décliné l’invitation à la cérémonie de remise du Nobel de la paix au dissident chinois Liu Xiaobo vendredi 10 décembre à Oslo. Une liste à laquelle s’ajoute le Sri Lanka non compris dans le décompte officiel. Selon le directeur de l’Institut Nobel, Geir Lundestad, l’Ukraine et les Philippines, d’abord comptées parmi les absents, seront finalement représentées à la cérémonie contrairement à l’Argentine, jusqu’alors comptabilisée parmi les présents mais qui n’y assistera probablement pas. Lundestad, qui s’exprimait lors d’une conférence de presse, n’a pas fourni d’explication pour le revirement de ces pays. Sur les deux pays qui n’avaient jusqu’à présent par encore répondu, l’Algérie a en définitive décliné l’invitation, a précisé le responsable, qui a dit ne toujours pas avoir reçu de réponse du Sri Lanka. Le Maroc, l’Egypte, la Tunisie sont parmi les pays ayant décliné l’invitation. La plupart des absents ont des liens particuliers avec la Chine, notamment économiques.Toutefois, à Colombo, le gouvernement sri-lankais a annoncé le même jour que l’île, un allié proche de la Chine, n’enverrait pas de représentant à la cérémonie. Au final, sur les 65 ambassades présentes à Oslo, 20 ont décliné l’invitation, notamment la Chine, la Russie, la Serbie, l’Irak, l’Afghanistan et Cuba, et 45 l’ont acceptée, y compris les membres de l’UE, les Etats-Unis, le Japon, l’Inde et la Corée du Sud. «Nous sommes très heureux que deux tiers des ambassades à Oslo assisteront» à la cérémonie, a commenté le président du comité Nobel, Thorbjoern Jagland.Ulcéré par l’attribution du Nobel à Liu Xiaobo qu’elle considère comme un «criminel», la Chine a demandé aux autres pays de ne pas participer à la cérémonie et menacé de «conséquences» ceux qui afficheraient leur soutien au dissident.Une centaine de personnes ont manifesté, jeudi 9 décembre, devant l’ambassade de Chine à Oslo en soutien au dissident chinois et tenté en vain de remettre une pétition à la mission diplomatique. Selon Amnesty International, à l’origine de la manifestation, la pétition de soutien à Liu Xiaobo a été signée par «près de 100.000 personnes» à travers le monde, essentiellement en Europe et aux Etats-Unis.Condamné fin décembre 2009 à 11 ans de prison pour «subversion du pouvoir de l’Etat» après avoir corédigé la «Charte 08», un texte qui réclame une démocratisation de la Chine, Liu Xiaobo, 54 ans, ne pourra pas venir à Oslo recevoir sa récompense.Synthèse L’Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc