×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Le Crédit Mutuel dans RMA Watanya

    Par L'Economiste | Edition N°:2173 Le 16/12/2005 | Partager

    . L’assureur français prendra 10% du capital en 2006. Amélioration du recouvrement LES dirigeants de RMA Watanya ont de quoi jubiler. L’opération de fusion entre la Royale marocaine d’assurance (RMA) et Al Wataniya est une réussite. C’est en tout cas, ce qu’ont affirmé, mercredi, les dirigeants de la nouvelle compagnie d’assurance, lors d’une conférence de presse.A fin septembre 2005, «l’activité commerciale est en nette progression, confirmant la confiance des partenaires et clients», indique-t-on. En effet, les primes émises nettes d’annulation ont atteint 2,168 milliards de DH, contre seulement 1,976 milliard pour la même période en 2004. Soit une augmentation de 10% que les dirigeants de la compagnie expliquent par la bonne performance des branches bancassurance et risques techniques. «Cette performance s’inscrit, d’ailleurs, dans les orientations stratégiques de la compagnie», soulignent ses dirigeants.Mieux encore. La direction générale de RMA Watanya a annoncé, non sans fierté, que le règlement des sinistres a augmenté en termes de volume et que les délais ont été maintenus, malgré l’importante charge de travail occasionnée par l’opération de fusion. Quelque 6.400 dossiers «sinistres matériels» ont été traités pour un montant de 45,53 millions de DH. Quant aux dossiers «sinistres corporels», ils ont été au nombre de 10.181 et ont mobilisé plus de 192 millions de DH. . NormalisationIl faut aussi noter que les encours dans les encaissements des primes ont été réduits à 10%, alors que le chiffre d’affaires de la compagnie a augmenté également de 10 %. RMA Watanya table, pour 2005, sur un résultat en progression de 8 à 12% par rapport à 2004.Pour asseoir sa notoriété, la compagnie a unifié son nouveau logo sur l’ensemble du réseau d’agences et aussi de son siège. Il en a été de même concernant la normalisation de tous les documents administratifs et de production. Dans cette même stratégie, RMA Watanya a lancé un programme de fidélité dont l’objectif est de «faire bénéficier très rapidement l’ensemble des clients des avantages offerts». Une démarche à travers laquelle «la compagnie entend pérenniser sa relation avec les clients acquis et en recruter de nouveaux», assure-t-on auprès de la direction générale. A fin septembre 2005, l’assureur compte plus de 80.000 détenteurs de cartes fidélité. Les responsables de RMA Watanya ont également annoncé l’entrée en 2006 des Assurances Crédit Mutuel, leader des bancassurances Dommages en France, dans le capital de la compagnie à hauteur de 10%. Une opération à haute valeur ajoutée qui permettra de développer de nouveaux produits et de s’ouvrir davantage sur l’international, indique-t-on. Une ouverture que l’assureur veut réussir avec le partenaire stratégique BMCE Bank notamment dans la région de l’Afrique de l’Ouest et du Maghreb. A cet effet, la direction générale souligne que l’un des «fondements stratégiques de la fusion est d’avoir une vocation, claire et forte, à être un assureur multicanal, à l’offre de services plurielle et au rayonnement régional». A noter que d’autres chantiers vont être lancés par la compagnie, notamment le développement de l’assurance aux particuliers et la bancassurance.Jamal Eddine HERRADI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc