Economie

Le Casablanca Near Shore Park coûtera 1,4 milliard de DH

Par L'Economiste | Edition N°:2173 Le 16/12/2005 | Partager

. Il sera construit sur 55 ha. Nombre d’emplois prévus: 34.000 QUAND le ministère du Commerce et de l’Industrie a cherché à positionner Casablanca, l’un des axes qui ont retenu l’attention est ce qu’on a appelé la territorialisation dans le cadre du plan Emergence. Particulièrement dans le secteur de l’offshoring. Aujourd’hui, la capitale économique va disposer d’une plateforme dédiée essentiellement aux activités de service. Tout le monde s’accorde à dire que Casablanca est la destination privilégiée pour une telle activité. L’étude Emergence l’a démontré: la métropole semble être la ville de prédilection pour l’offshoring, activité fortement génératrice d’emplois, en plus d’une valeur ajoutée et d’un positionnement au niveau international dans ce secteur même et dans d’autres niches, estime Hamid Belafdil, directeur du Centre régional d’investissement (CRI) du grand Casablanca. Le choix s’est porté sur Casablanca, outre Rabat, pour l’aménagement de cette plateforme parce que la capitale économique dispose d’un vivier de cadres qui correspondent aux types de profils recherchés. Enfin, la capitale économique bénéficie d’une image qui n’est plus à refaire et cela est un atout en soi. Les autorités concernées s’étaient rendues compte que la ville attire les investisseurs qui cherchent à délocaliser, à externaliser leurs activités de service, notamment les centres d’appels. La capitale économique du Royaume draine, en effet, une bonne partie de cette activité. Ils sont, plus de 80% à s’installer à Casablanca. Mais, ajoute Belafdil, les autorités vont œuvrer à intéresser toutes les entreprises qui cherchent à délocaliser des activités informatiques en offshore ou encore de traitement de tâches administratives à externaliser tels le back office des banques, les activités sinistres des assurances...Cependant, intéresser les investisseurs ne se fera pas tout seul et un marketing adapté est à concevoir. Une sorte de Be to Be, qui fera de Casablanca une ville d’attrait encore plus des activités de centres d’appels entre autres. Déjà la capitale économique compte à elle seule plus de 60% de cette activité, créneau sur lequel de nombreux investisseurs marocains se sont positionnés au cours des trois dernières années. Mais le secteur des services à Casablanca ne se limite pas là, indique Belafdil. Il y a aujourd’hui des sociétés qui traitent toute l’information financière des sociétés cotées en bourse en France, une autre spécialisée dans l’impression du manuel scolaire scientifique pour la seconde et la terminale de l’enseignement secondaire en France et qui refuse des commandes. Ces entreprises disposent chacune d’un personnel qui varie entre 12 et 50 employés. Il est évident que les investisseurs, il faut aller les chercher, les concurrents du Maroc le font, eux. Mais il faut y aller avec une offre, un site d’accueil avec tout ce que cela suppose en termes de technologies de l’information, de cadre d’accueil, de sécurité, auxquels il faut ajouter l’offre de ressources humaines adaptée…Le Casablanca Near Shore Park disposera donc de tous les atouts à même de faire de la capitale économique une plaque tournante de l’offshoring international. Le site a déjà été répertorié et acquis. Ce sont 55 hectares de terrains domaniaux situés derrière l’ISCAE. Son aménagement sera confié à une entreprise qui n’a pas encore été choisie du fait du nombre d’intervenants (Primature, ministère du Commerce et de l’Industrie, wilaya du Grand Casablanca, Conseil de région, Conseil régional d’investissement…).


Fiche technique

L’AMÉNAGEMENT du Casablanca Near Shore Park va nécessiter un investissement de 1,4 milliard de DH. Un projet qui va permettre la création de 34.000 emplois à l’horizon 2014. Les travaux démarreront dès janvier 2006. La livraison des locaux commencera à partir de juillet 2007. A noter que, pour le moment, les autorités concernées ne laissent rien filtrer sur le mode de gestion de la future zone franche casablancaise.Jamal Eddine HERRADI

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc