×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Agenda

    La SMAEX assure son évolution

    Par L'Economiste | Edition N°:4 Le 21/11/1991 | Partager

    Nouvelle couverture au Maroc, l'assurance à l'exportation est encore peu généralisée. Le coût est jugé élevé et la culture de l'assurance est limitée.
    La crise du Golfe a par ailleurs laissé en suspens plusieurs dossiers entre la SMAEX et certains exportateurs vers l'Irak. La SMAEX, qui reste ... rassurante, a publié un rapport annuel retraçant les principales données pour 1990.


    Créée le 7 Juillet 1988 et opérationnelle depuis le 1er Janvier 1989, la Société Marocaine d'Assurance à l'Exportation, est un instrument de promotion des exportations marocaines.
    Sa mission s'articule autour de quatre volets :
    * couvrir les risques inhérents à l'assurance à l'exportation,
    * informer, assister et conseiller les exportateurs,
    * coopérer avec tous les organismes publics et privés nationaux et étrangers qui participent au développement des échanges internationaux,
    * entretenir des relations permanentes de collaboration avec les banques pour soutenir les efforts de financement des exportateurs.
    Conformément à l'arrêté du Ministre des Finances désignant la SMAEX comme gestionnaire du système de l'assurance à l'exportation . Celle-ci est chargée d'assurer pour le compte de l'Etat et sous son contrôle les risques politiques, catastrophiques, monétaires (sauf risque de change) et commerciaux extraordinaires ainsi que les garanties foire et prospection.
    Par ailleurs la SMAEX assure pour son propre compte et sous le contrôle de l'Etat, les risques commerciaux ordinaires.

    Une gamme de produits

    La SMAEX propose une gamme de trois produits.
    L'assurance crédit à l'exportation garantit contre le risque de non paiement des débiteurs et de la survenance d'événements politiques, catastrophiques ou d'une décision administrative édictée par les autorités du pays du débiteur empêchant ou retardant le transfert des fonds.
    Cette assurance libère tout créancier de l'impayé et favorise le financement bancaire car les créances garanties sont mobilisables auprès de la banque du créancier.
    La participation aux foires internationales est un moyen de rencontrer des acheteurs et de se situer par rapport à la concurence. L'assurance foire permet à l'assuré de se faire rembourser 50% des frais engagés. S'il réalise un chiffre d'affaires suffisant pendant la durée du contrat il reversera la somme qu'il a perçue à la SMAEX.
    L'assurance Prospection, quant à elle, englobe tous les frais relatifs à l'action de prospection des marchés étrangers.
    Cette assurance permet à l'assuré de recevoir une indemnité prévisionnelle de 50% du budget garanti.
    Cette indemnité est remboursable si l'assuré réalise un chiffre d'affaires suffisant pendant la durée du contrat.
    Ce tableau suscite quelques remarques.
    Tout d'abord le risque politique englobe les risques catastrophiques et de non transfert.
    Ensuite, un crédit normal, d'après les normes du GATT, ne doit pas dépasser 6 mois ; au delà le taux à payer sera augmenté .
    Enfin l'assuré peut couvrir son chiffre d'affaires, soit en totalité (le global), soit à 50% (le partiel), soit acheteur par acheteur.
    La quantité garantie par la SMAEX ne couvre pas 100% de l'opération. Elle varie entre 50% pour l'assurance prospection et foire et 90% pour l'assurance crédit à l'export.

    441 polices

    En 1990, les capitaux assurés ont connu une progression de 25,17% dans le secteur commercial alors qu'au niveau politique les capitaux assurés ont diminué de 32,56% .
    Les primes facturées, ont suivi la même évolution puisque le secteur commercial a progressé de 4,18% alors que le secteur politique à diminué de 9,02%.
    La répartition par principaux secteurs d'activité montre une progression de 24% dans le secteur textile qui reste prédominant.
    Viennent ensuite la papeterie qui a connu une baisse de 45,64%, et le cuir qui a vu sa part baisser de 9,85%.
    Les produits alimentaires quant à eux ont connu un accroissement de 124%.
    La répartition géographique des capitaux assurés dégage une forte concentration sur les pays de la CEE (92%) dont principalement la France (63%).
    Au niveau des engagements la couverture des risques PCT a progressé de 124,73% par les garanties sur l'Irak alors que les capitaux assurés et les primes ont baissé respectivement de 3,25% et 9,03% du fait de la suspension de la couverture sur cette destination à compter d'Août 1990.
    En 1990, la couverture des risques commerciaux ordinaires a connu une évolution positive qui s'est traduite par une progression au niveau des engagements (+77,45%), des capitaux assurés (+25,17%) et des primes facturées (+41,84%).
    La SMAEX dispose d'un portefeuille de 441 polices, soit une augmentation de 29% par rapport à sa période de gestation en 1988. En 1990 seules 3 résiliations de contrat ont eu lieu.
    Le nombre d'options traitées en 1990 s'élève à 1084 dont 60% ont reçu une satisfaction totale et 32% une satisfaction partielle.
    Ainsi, le rythme d'expansion de la SMAEX est satisfaisant.
    Le volume des capitaux assurés à progressé de 12,5% pour 90/89 contre 8,7% en 89/88
    Le chiffre d'affaire consolidé (montant de primes facturées) a augmenté de 23% en 90/89 contre 16,6% pour 89/88.

    Définition des risques par la S.M.A.E.X

    1) Risque Commercial Ordinaire : défaut de paiement d'un acheteur privé, consécutif à une faillite, une liquidation judiciaire, un concordat ou à sa carence.
    2) Risque Commercial extraordinaire : même définition que précédemment, sauf que le crédit accordé dépasse les normes courament admises en matière de durée (Supérieur à 6 mois), de modalités de paiement du transport ...
    1 et 2 forment l'assurance crédit à l'exportation .
    3) Risque Politique : défaut de paiement d'une créance, soit par un acheteur public, soit par un acheteur privé à la suite d'événements de trouble ou de décisions administratives intervenues dans son pays de résidence.
    4) Risque catastrophique : défaut de paiement provenant d'un cataclysme.
    5) Risque monétaire : se rapporte au risque de change et au risque de non transfert.

    Adil LAZRAK


    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc