×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Politique Internationale

    La Faculté des Lettre Ben M'Sik organise son 7ème Festival : 15 jours de théâtre universitaire

    Par L'Economiste | Edition N°:144 Le 08/09/1994 | Partager

    Les étudiants de la troupe de théâtre de la Faculté de Lettres de Ben M'Sik-Sidi Othmane ont eu, comme chaque année, des vacances "studieuses" : ils ont dû accorder le temps nécessaire aux répétitions et participer à la préparation du 7ème Festival International de Théâtre Universitaire de Casablanca (FITUC) organisé par la Faculté. Ce Festival se tiendra du 9 au 20 septembre et fera honneur à 4 complexes culturels (Moulay Rachid, Mâarif, Sidi Belyout, Aïn Sebaâ), ainsi qu'au Théâtre Municipal. Il réunit environ 430 participants de 24 pays dont les nouveaux sont l'Argentine, le Togo, le Zaïre, Bahrein, le Koweït. A l'exception de la Tunisie, les autres pays du Maghreb ne sont pas représentés. Le doyen, M. Hassan Smili, regrette notamment l'absence des troupes de Tlemcen et d'Oran dont la participation était prévue.

    Au niveau du Maroc, des villes du Sud prendront part pour la première fois à cette manifestation, tout comme certaines facultés, une école supérieure privée, l'ESIG, qui apporte aussi son concours à l'organisation et au financement du Festival. M. Smili se réjouit particulièrement de la contribution de l'ESIG, qui devrait selon lui représenter les prémices d'une collaboration plus étroite entre les secteurs de l'enseignement public et privé.

    Le programme de cette quinzaine théâtrale tiendra en 3 volets : ateliers et conférences-débats dans la journée, représentations le soir. Les ateliers "techniques de dramatisation du conte", "improvisation", "travail de l'acteur", "marionnettes", "mime", "mise en scène" seront dirigés par des réalisateurs étrangers, celui de "danse orientale" par l'artiste marocaine Aïcha Chah. Parmi les prestations, des pièces du théâtre classique comme "Macbeth", "Racines", du théâtre contemporain, des pièces écrites par les étudiants, des sketches, des mimes...

    L'originalité cette année est la présence d'un jury. Présidé par l'artiste Mohamed Hassan El Joundy, il est composé de 8 membres: Khadija Assad, Jamal Dkhissi, Abderrahmane Benzaidane, Nada Homsi (actrice syrienne), Brahim Ouarda (réalisateur irakien), François Campana (France), Constantin Chiriac (réalisateur roumain), Rafaël Bermudez (réalisateur espagnol).

    Un bulletin quotidien rendant compte des activités de chaque journée du Festival sera distribué pendant toute la durée de celui-ci.

    "Nous espérons que notre théâtre universitaire servira le théâtre professionnel car notre Faculté regorge d'une jeunesse talentueuse", conclut M. Smili.

    B.L.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc