×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    L’inflation a baissé en juillet

    Par L'Economiste | Edition N°:3345 Le 23/08/2010 | Partager

    . Un recul attribué à celui des produits alimentaires. Mais le thé et le café en hausseEn juillet, l’Indice des prix à la consommation (IPC) a reculé de 6% par rapport à juin. Une variation attribuée à la baisse de l’indice des produits alimentaires de 1,2% et à une légère hausse de l’indice des produits non alimentaires de 0,1%.Dans le détail, les produits alimentaires dont l’indice a enregistré une importante baisse sont les légumes avec 13,8% et les fruits avec 1,4%. Une évolution due à l’entrée sur le marché des produits de saison. C’est le cas par exemple de l’oignon, de la pomme de terre et de l’haricot vert pour les légumes. Côté fruit, avec la chaleur la maturité s’accélère mettant ainsi une pression sur l’agriculteur obligé de procéder rapidement à la cueillette. Il s’agit surtout de fruits périssables (pastèques, poires, melon, figues de barbarie, etc.). Durant ce mois de juillet, l’indice des prix a également marqué une hausse pour certains produits alimentaires tels que les viandes (2,5%) et les «café, thé et cacao» (1,3%). Dans le cas du thé, le prix a connu une hausse de 5% depuis mai suite aux augmentations enregistrées en Chine, pays d’où la quasi-totalité de la demande est importée. Pour les produits non alimentaires, une baisse de 0,2% est constatée au niveau des «articles d’habillement et chaussures» contre une hausse de 0,3% pour les rubriques «restaurants et hôtels» et «biens et services divers». Comparativement à l’année dernière, l’IPC est en hausse de 1,1%. Une augmentation attribuée aussi bien à un accroissement de l’indice des produits alimentaires de 1,6% et des produits non alimentaire de 0,9%. «La variation pour les produits non alimentaires s’inscrit dans une fourchette allant d’une baisse de 0,9% pour ‘‘les loisirs et culture’’ et une hausse de 3,8% pour l’enseignement», précise le Haut-commissariat au Plan dans sa note d’information. De son côté, l’inflation sous-jacente, un indicateur qui exclut les produits volatiles et ceux à tarifs publics, a progressé de 0,5% en juillet comparativement au mois précédent. En principe, cet indice mesure en toute impartialité l’évolution du niveau général des prix. C’est la raison pour laquelle il ne prend pas en compte les produits dont les variations de prix peuvent être purement conjoncturelles. Cet indice désaisonnalisé qui retrace la tendance de fond de l’évolution des prix a également connu une augmentation de 0,4% par rapport à juillet 2009. Selon la note d’information du HCP la baisse a concerné toutes les grandes villes à l’exception de Kénitra et Tétouan où des hausses respectives de 0,1% et 0,3% sont relevées. Les plus importantes baisses ont été enregistrées à Casablanca (0,9%), Dakhla (0,9%) et Marrakech (0,8%). Elles sont suivies par Settat et Meknès et Rabat. Khadija MASMOUDI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc