×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    L’Asie, premier marché aérien mondial

    Par L'Economiste | Edition N°:3347 Le 25/08/2010 | Partager

    . 110 millions de sièges commercialisés en août. La croissance chinoise tire la régionLa région Asie-Pacifique est désormais le premier marché aérien mondial profitant des forts taux de croissance enregistrés dans de nombreux pays de la zone et notamment en Chine. Avec un total de 109,6 millions de sièges commercialisés en août, l'Asie-Pacifique est en effet passée devant l'Europe et ses 105,5 millions de sièges et l'Amérique du Nord, 99 millions de sièges. Comme le rapporte une étude réalisée par la société américaine OAG, spécialiste du secteur aérien.Certes, la crise financière mondiale a pesé sur toutes les régions en 2009 et les compagnies ont subi un recul de 5% environ. Toujours est-il que pour la première fois depuis 2007, l'offre de sièges en Amérique du Nord a progressé. L’OAG rapporte une augmentation de l’offre de sièges de 1%, soit 617 870 sièges supplémentaires.En deuxième place, l’Europe continue de croître grâce au dynamisme des compagnies à bas coûts, avec une offre en hausse de 7 % ce mois-ci, tant sur les lignes intérieures (78,9 millions de sièges) que sur l'international (26,6 millions de sièges). La région Asie pacifique premier marché mondial avec 647 millions de passagers transportés en 2009 affiche une croissance soutenue. Ainsi, En août 2010 l’offre de siège dans la région est supérieure de 10% à l’an dernier, de 18% à 2007 et de 74% à 2001. La chine fraîchement intronisée deuxième puissance mondiale est la principale locomotive de croissance de la région. Fidèle à ses taux de croissance à deux chiffres, le pays ayant quasiment triplé son offre de sièges, affiche une croissance phénoménale de 175% depuis 2001. Les raisons de ce fort développement dans la région sont, d'une part, la multiplication du nombre des compagnies à bas coût. On n’en compte pas moins de 45, et d'autre part, l'ouverture de nombreuses lignes vers des villes secondaires.Les compagnies chinoises, elles, se contentent de la montée en puissance du marché intérieur pour grandir. China Southern est même devenue la première compagnie asiatique devant Japan Airlines. Pour les constructeurs aériens comme Boeing et Airbus, les perspectives sont excellentes. L'Asie sera leur premier client dans les vingt ans à venir. Les commandes d’appareils devraient atteindre le nombre de 8 000 pour un montant de l’ordre de 1 200 milliards de dollars.Par ailleurs, les chiffres publiés par l’OAG placent l'Amérique du Sud en quatrième position, avec 32,5 millions de sièges. Mais elle peut se flatter d'avoir la plus forte croissance, avec une offre en hausse de 16 % sur ses liaisons intérieures. Le Proche-Orient affiche 19,3 millions de sièges et la palme de la plus forte croissance à l'international (+ 9 %). Le reflet de la stratégie des compagnies du Golfe, basée sur le développement des correspondances intercontinentales. L'Afrique reste le parent pauvre du secteur, avec seulement 15,2 millions de sièges, dont 6,7 sur les lignes intérieures. Mais elle affiche une croissance soutenue de 12 % à l'international et 9 % en domestique. F. Z. A.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc