×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Industrie: Le moral des patrons au beau fixe

    Par L'Economiste | Edition N°:3346 Le 24/08/2010 | Partager

    . Ventes et niveau de commande en hausse. La capacité de production utilisée à 70% Bon, le moral des patrons en juillet. C’est le sentiment qui se dégage de la dernière enquête mensuelle(1) de Bank Al-Maghrib. Les principales composantes de la conjoncture industrielle sont en hausse, en raison des signes des reprises de l’économie nationale et des pays partenaires. A commencer par le niveau de production qui augmente. D’ailleurs, cette progression est ressentie par 39% des chefs d’entreprises sondés contre 35% qui signalent une régression. A leur tête les industries chimiques et parachimiques. Résultat, un solde d’opinion positif de 4% en juillet. Sur les 3 prochains mois, les patrons, dans l’ensemble, tablent sur une amélioration de l’activité de production à l’exception des industries mécaniques et métallurgiques ainsi que ceux du textile/cuir qui anticipent une baisse ou dans les meilleurs des cas une stagnation de l’activité au cours du prochain trimestre. Côté utilisation des capacités de production, le taux s’est stabilisé pour le second mois consécutif à 71% dans le global et à 70% hors raffinage. Par branche, il a atteint 79% dans les industries électrique/électronique, 73% dans les industries chimiques/parachimiques et 74% dans les industries agroalimentaires. Pour les autres branches, il est de 71% notamment dans les industries du textile/cuir et 60% pour les industries mécaniques/métallurgiques. Dans ce sillage, les ventes ont favorablement été orientées. Ainsi, l’ensemble des opérateurs industriels se réjouissent de la reprise des commandes qui font redécoller la commercialisation. Et pour cause, l’amélioration des ventes aussi bien locales qu’étrangères, toutes branches confondues, ont permis l’amélioration de leur niveau global. Les principaux bénéficiaires de cette progression sont les industries agroalimentaire et chimique. Par ailleurs, selon les professionnels enquêtés, la tendance haussière des ventes devrait se poursuivre au moins pendant les trois prochains mois. Toutefois, les industriels du textile/cuir s’attendent à une baisse des ventes. Dans cette lignée, les nouvelles commandes reçues ont de nouveau augmenté en juillet dans l’ensemble des branches, et particulièrement dans l’agroalimentaire et l’électrique/électronique. D’ailleurs, les professionnels estiment le carnet des commandes actuel supérieur à la normale, même si les stocks de produits finis restent importants. A cet égard les résultats de l’enquête font ressortir une régression des prix des produits finis d’un mois à l’autre, avec un solde d’opinion négatif de 14%. Cette évolution recouvre une augmentation des prix dans les industries agroalimentaires, électriques/électroniques ainsi qu’un repli dans les autres branches. Sur les trois prochains mois, les industries du textile/cuir, de la chimie/parachimie et de l’électrique/électronique s’attendent à une stabilité des prix des produits finis. Par contre, les industries des autres branches anticipent une hausse. Au cours du troisième trimestre, les prévisions du solde d’opinion, au niveau de prix des produits finis se situent autour de 11%.En somme, les perspectives d’évolution de l’activité pour les trois prochains mois sont favorables dans l’ensemble des branches. M. A. B.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc