International

Immigration illégale: 800 millions d’euros pour le contrôle

Par L'Economiste | Edition N°:2172 Le 15/12/2005 | Partager

. Extension de la surveillance radar, sensibilisation des pays concernés et intégrationL’Union européenne (UE) pourrait affecter 800 millions d’euros au contrôle de l’immigration clandestine selon une proposition espagnole qui sera débattue au sommet de jeudi et vendredi 16 décembre à Bruxelles, a indiqué mercredi 14 décembre le quotidien El Pais. La proposition espagnole prévoit notamment l’extension à toute la zone méditerranéenne du système de surveillance radar mis en oeuvre dans le détroit de Gibraltar pour contrôler les embarcations transportant des émigrés illégaux en provenance du Maroc. Le financement de ce plan devrait faire partie du budget 2007-2013 de l’UE. Certains de ses volets ont reçu l’aval du conseil des ministres des Affaires étrangères de l’UE lundi dernier à Bruxelles, écrit El Pais.Selon le quotidien progouvernemental espagnol, Madrid propose l’adoption d’un premier paquet de 400 millions d’euros pour lutter contre l’immigration clandestine et “renforcer le dialogue” avec les pays de transit (comme l’Algérie et le Maroc) et d’origine. “Une partie de cet argent servirait à améliorer la surveillance des côtes méditerranéennes avec des patrouilles côtières, mais surtout à étendre à toute la Méditerranée le système espagnol de surveillance radar (Sive) implanté dans le détroit de Gibraltar”, selon El Pais. Un second paquet de 350 à 400 millions d’euros serait destiné à “pallier les causes profondes de l’immigration clandestine en stimulant la croissance économique des pays les plus affectés”, poursuit El Pais.Une troisième ligne budgétaire serait consacrée à l’intégration des émigrants à l’intérieur de l’UE. Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc