Affaires

Hewlett Packard mise sur la R&D

Par | Edition N°:3168 Le 11/12/2009 | Partager

. Un budget de 4 milliards de dollars/an. Près de 1 milliard que pour les cartouches d’encre Entre 2005 et 2008, Hewlett Packard (HP) aura saisi des produits contrefaits d’une valeur estimée à plus de 795 millions de dollars. Et parce que l’investissement en recherche et développement du fabricant se chiffre à environ 4 milliards de dollars par an, celui-ci entend renforcer davantage ses actions de lutte anti-contrefaçon. Aujourd’hui, selon le management de HP, le continent africain se présente comme l’une des plateformes les plus importantes de la contrefaçon de ses produits . Rien qu’en 2009, plus de 320.000 produits contrefaits ont été saisis sur le marché africain. A noter que la plus grande prise a été opérée en Egypte avec plus de 277.000 pièces. Ainsi, le «HP technology Road Show», dédié à la présentation des nouvelles solutions d’impression et d’imagerie numérique, qui s’est tenu le 9 décembre à El Jadida, était l’occasion pour Tonia Rose, l’expert anti-contrefaçon de HP pour la région EMEA (Europe, Middle East et Afrique), de mettre en avant les avancées en matière de lutte anti-contrefaçon. «Le phénomène touche essentiellement les produits software HP, notamment les cartouches d’encre qui font l’objet des plus grands volumes de contrefaçon», indique Rose. Généralement, les contrefacteurs emballent les cartouches contrefaites dans des boîtes identiques à ceux de HP, ou encore ils réutilisent les boîtes d’origine HP usagés. Ce qui débouche sur une différence infime ou quasi nulle entre l’original et le faux au niveau de l’emballage. De ce fait, des actions sont entreprises dans différents pays cibles, à travers notamment des campagnes de sensibilisation, mais également des modules de formation au profit des autorités douanières et policières. HP intervient également au niveau des canaux de distribution avec des clauses signées avec ces partenaires. Ce qui lui permet d’inspecter les stocks des distributeurs. Cette opération a déjà touché près de 2.000 partenaires dans la région EMEA. S’agissant du Maroc, les vérifications devraient continuer jusqu’en 2010.Mais, au-delà des «opérations coup de poing », la firme américaine mise davantage sur sa cellule R&D pour réduire la contrefaçon. Selon Amr Hassan, directeur général HP IPG (Imagerie et impression numérique) Afrique, « près du quart des investissements en R&D, soit 1 milliard de dollars sont dédiés aux cartouches d’encre». Cependant, les caractéristiques du marché africain et, notamment, le niveau de vie, font que cette pratique est dure à éradiquer: elle fait «vivre» des milliers de familles. De l’autre, en raison du manque à gagner pour les fabricants, la contrefaçon est à l’origine de la perte d’environ 200.000 emplois.F. Fa

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc