×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    GSM: Les Américains dans la course

    Par L'Economiste | Edition N°:310 Le 25/12/1997 | Partager

    Après Telefonica et France Télécom, un nouveau candidat entre en lice pour la privatisation des télécoms. Ce sont les Américains GTE Telecom International et Northern telecom Nortel. Les géants sont en visite de courtoisie au Maroc. Ils prévoient de constituer un consortium financier destiné à soumissionner à l'appel d'offres relatif à la réalisation d'un deuxième réseau GSM. Les négociations sont en cours avec des sociétés locales et internationales pour mettre en place ce partenariat local.
    La liste des partenaires n'a pas été divulguée à ce stade des négociations mais il est sûr que des banques nationales et étrangères vont y participer.
    Les deux entreprises américaines seront de retour d'ici un mois pour finaliser la constitution de ce consortium.
    «Il est important pour cela que la procédure soit transparente», indique M. Aziz Bennani, directeur Marketing International de GTE.

    En fait, les deux sociétés qui ont contacté les responsables entendent être rassurées sur ce point. Le montant de l'offre est pour l'heure non connu tant que le cahier des charges n'est pas prêt. Les 300 millions de Dollars qui représentent l'offre de Daewoo sont jugés «raisonnables». Tout dépend néanmoins du prix de la licence.
    Le groupe américain n'exclut pas une mise en bourse «si c'est nécessaire».
    Outre la couverture nationale du téléphone mobile et sa compatibilité, les Américains envisagent de créer des services à valeur ajoutée. Il s'agit notamment de la vidéo sur demande, du multimédia interactif, de l'annuaire électronique...
    A long terme, l'objectif est d'opérer un transfert de technologie tout en réservant l'exploitation du réseau aux Marocains.
    Les deux groupes travaillent sur ce type de dossier en synergie. Ils proposent un package où GTE apparaît comme chef de file. Le chiffre d'affaires de ce dernier représente 25 milliards de Dollars. Pour Northen, il se situe aux environs de 15 milliards de Dollars. Ils contrôlent à eux deux 40% du marché américain et 10% du marché mondial.

    Fatima MOSSADEQ

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc