×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Garantie des résultats solaires : Citech veut introduire la procédure au Maroc

    Par L'Economiste | Edition N°:242 Le 08/08/1996 | Partager


    Le cabinet d'ingénierie Citech souhaite introduire la garantie des résultats solaires au Maroc. Cette procédure peut donner un nouveau souffle au marché de l'énergie solaire qui, pour des raisons de coûts notamment se développe lentement.


    Le marché du solaire se développe doucement. Pour cause, les techniques de production d'énergie solaire sont coûteuses. Le manque d'informations chez l'utilisateur potentiel et l'absence de techniciens formés en ce sens figurent également parmi les freins à l'utilisation intense de l'énergie solaire. "Les mesures pour drainer des finacements des installations, sont aussi faibles. Une petite installation de 150 litres par jour dans une habitation peut coûter autour de 9800 DH", indique M. Naïm Lahlou, responsable de Citech. Il estime que l'introduction de la garantie du résultat solaire (GRS) donnera un nouveau souffle à ce marché et qu'elle tombe à point nommé dans la dynamique actuelle de promotion des énergies renouvelables.

    Le principe de la GRS est simple: un consortium composé du bureau d'étude, du fabricant, de l'installateur et de l'exploitant s'engagent, avant même la réalisation du projet solaire, à ce que le système mis en place fournisse annuellement une quantité définie d'énergie solaire. Le bénéficiaire pourra alors être dédommagé en cas de non réalisation des objectifs fixés. En pratique, au bout d'un an de fonctionnement, si la production est inférieure aux engagements initiaux, le groupement technique doit remédier à cette situation. A l'issue de la deuxième année, si la productivité de l'équipement n'a toujours pas atteint les objectifs contractuels, le groupement est contraint de dédommager solidairement le maître d'ouvrage.

    L'introduction du GRS au Maroc permettra de nettoyer le marché en ne maintenant que les professionnels du secteur, estime M. Lahlou. Selon lui, le concept, qui a été introduit en Europe en 1988, a donné des résultats encourageants.

    Par ailleurs, tenir compte des caractéristiques et spécificités locales est un préalable important, explique M. Lahlou. Il s'agit "d'étudier le cadre juridique et administratif, d'analyser la structure du marché, d'élaborer les règles de conception, de contrôle et de suivi et un document contractuel de la GRS".

    Sunergie, pour diffuser le solaire


    En Europe, un groupement d'intérêt économique a lancé un programme Sunergie pour soutenir les projets solaires avec Garantie de résultat solaire. L'appui de ce programme peut être technique, administratif et financier. La charte de mise en oeuvre du programme traite de tous les aspects du programme et informe les utilisateurs des soutiens qu'ils peuvent solliciter.

    Sunergie a essentiellement pour objectif la diffusion large du concept Garantie des résultats solaires GRS et la relance du solaire thermique sur des bases nouvelles.

    Les avancées techniques dans la production d'eau chaude sanitaire sont derrière la procédure de GRS. Il est à signaler d'ailleurs que ce système ne concerne pour l'heure que la seule eau chaude solaire. "Des travaux sont en cours pour étendre ces principes à d'autres utilisations de l'énergie solaire, thermiques ou électriques", souligne la Charte.

    Grâce donc à l'apport de la GRS conjugué au soutien du programme Sunergie, il est possible d'installer des capteurs solaires sur plus de 8.000 mètres carrés, est-il indiqué. Actuellement, plus de 500.000 mètres carrés de capteurs solaires thermiques et 200.000 mètres carrés relatifs au chauffage de basse température sont vendus dans les pays de l'Union européenne et en Suisse.

    Pour des préoccupations écologiques et de protection de l'environnement, les pays de l'Europe du Nord constituent les principaux marchés de l'énergie solaire. En effet, il est reconnu aux énergies renouvelables des propriétés de préservation de l'environnement car limitant notamment les émissions de gaz carbonique.

    Le niveau de production d'énergie garantie par la GRS est calculé par la méthode mensuelle d'évaluation des performances thermiques. Cette méthode existe sous forme de papier ou de logiciel.
    La charte indique qu'il est important de disposer d'un matériel performant car l'investissement dans ces techniques a un temps de retour relativement long. Par ailleurs, les équipements utilisant les énergies renouvelables, mais les coûts qui leur sont récurents sont plus faibles. L'intérêt économique des énergies renouvelables ne peut donc être apprécié qu'en raisonnant en terme de coût global, est-il indiqué. En outre, la seule question à laquelle il est important d'apporter une réponse, précise la charte, se situe au niveau de la capacité qu'ont les intervenants techniques de garantir le bon fonctionnement d'un système solaire.

    M.E.


    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc