×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Fusion/Absorption
    Feu vert pour Unimer et La Monégasque

    Par L'Economiste | Edition N°:3430 Le 23/12/2010 | Partager

    . Augmentation de capital de 700 millions de DH à Unimer. Parité d’échanges fixée à 25 actions Unimer pour 27 actions La Monégasque Vanelli MarocLE gendarme de la Bourse a validé le rapprochement entre l’opérateur de conserve de sardine Unimer et la Monégasque Vanelli Maroc qui, elle, commercialise la semi-conserve d’anchois. Les deux filiales du groupe Sanam avaient annoncé début septembre leur projet de fusion. Unimer, l’entité cotée à la bourse, procèdera à une augmentation de capital réservée aux actionnaires de La Monégasque Vanelli. Pour cette opération, l’organisme conseil, Upline Corporate Finance a valorisé Unimer à 850 millions de DH. La valeur de la seconde entreprise est estimée à 700 millions de DH. Le groupe Sanam avait racheté la Monégasque Maroc à l’ONA en 2007 pour un montant de 285 millions de DH. Elle est devenue Monégasque Vanelli après la fusion avec la société Engraulis - son principal concurrent sur le marché français - qu’elle a acquis à près de 136 millions de DH. L’évaluation des deux entreprises agroalimentaires laisse ressortir une parité d’échanges de 25 actions Unimer pour 27 actions Monégasque Vanelli. L’augmentation de capital sera réalisée par émission de 451.338 actions nouvelles à 100 DH chacune, assortie d’une prime d’émission de 1.450,77 DH par action. Le montant global de l’opération se chiffre à 700 millions de DH. Le capital d’Unimer sera porté à 100,1 millions de DH, soit 1,1 million actions. «La fusion absorption vise à optimiser les performances économiques et financières des deux groupes», est-il indiqué dans la note d’information de l’opération. Cette première opération traduit toutefois la volonté du groupe Sanam de consolider ses activités dans l’agroalimentaire (du moins les activités liées à la transformation des produits de la mer) au sein d’une même entité. Unimer devrait dans une seconde étape fusionner avec Consernor, une autre filiale agroalimentaire du groupe Sanam. L’idée est également d’avoir une entité plus représentative à la Bourse. Avant l’annonce de la fusion, Unimer avait été rétrogradée au 3e compartiment de la Bourse (marché de croissance). C’est l’une des valeurs les moins en vue de la place. Le rapprochement avec Monégasque Vanelli lui permettra certainement de retrouver les hauteurs du marché. Le titre a opéré un véritable bond en avant depuis l’annonce de la fusion. Il affiche aujourd’hui une performance annuelle de 73% contre 42% en septembre et seulement 6,88% au terme du premier semestre 2010. La prochaine assemblée générale extraordinaire d’Unimer prévue le 31 décembre devrait valider le split sur la valeur nominale des actions Unimer et la ramener de 100 à 10 DH. L’opération est censée rendre le titre plus liquide. L’admission des actions nouvelles Unimer à la Bourse est prévue pour le 14 janvier.F.Fa

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc