×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Fès: L’hôtel les Mérinides s’offre un lifting

    Par L'Economiste | Edition N°:2419 Le 11/12/2006 | Partager

    . L’opération vise la mise à niveau de l’établissement. Un investissement de 20 millions de DHSITUÉ sur les hauteurs de la ville de Fès, surplombant la médina, l’hôtel les Mérinides, propriété du groupe hôtelier «Palaces et traditions», est en pleins travaux. En effet, l’établissement a démarré, en octobre dernier, une grosse opération de rénovation des chambres, salles de séminaires, bar et discothèque. Bref, les travaux couvriront plusieurs aspects et structures de l’hôtel, depuis la porte d’entrée et les espaces environnants, jusqu’à la création d’un spa, en passant par le réaménagement de la réception, la piscine, les cuisines etc… Le coût de l’opération est estimé à 20 millions de DH. Cette démarche s’inscrit dans le cadre de la mise à niveau des établissements d’hébergement du Programme de développement régional touristique (PDRT). Pour les responsables de l’hôtel, la reprise des activités se confirme dans la ville. D’ailleurs, cette dernière a déjà entamé son processus de repositionnement sur le segment haut de gamme (cf. www.leconomiste.com). Un segment porté par l’intérêt grandissant de la clientèle internationale non seulement pour les hôtels classés mais également pour les riads et les maisons d’hôtes. Sur le plan des ressources humaines, l’établissement s’est doté d’un plan de formation. Initié auprès de l’OFPPT pour former la totalité du personnel, ce dernier porte sur trois années et englobe tous les modules nécessaires pour une qualification optimale des salariés à une hôtellerie de luxe. Par ailleurs, un plan de développement stratégique, élaboré depuis 2004, a permis aux Mérinides de conquérir une bonne part de marché. De fait, les arrivées sont en augmentation de 13,1% par an depuis 2003. Une tendance qui devrait se consolider durant les prochaines saisons. Ce constat est partagé d’ailleurs par un grand nombre de professionnels. Fès, jusque-là ville de passage, évolue vers le statut de destination «City Break». La clientèle passe désormais au moins deux à trois jours dans la capitale spirituelle. De notre correspondant,Youness SAAD ALAMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc