×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Euronext/Nyse
    Les actionnaires voteront-ils la fusion?

    Par L'Economiste | Edition N°:2419 Le 11/12/2006 | Partager

    . Tenue d’une AGE le 19 décembre à AmsterdamLe cabinet de conseil aux investisseurs institutionnels Institutional Shareholder Services (ISS) a recommandé aux actionnaires d’Euronext de voter en faveur de sa fusion avec le New York Stock Exchange (Nyse), a annoncé le 8 décembre le groupe boursier paneuropéen. Les actionnaires sont convoqués en assemblée générale extraordinaire (AGE) le 19 décembre à Amsterdam pour trancher sur ce projet de fusion avec la Bourse de New York. Ce projet est le seul en lice depuis le retrait le mois dernier d’une contre-offre du groupe allemand Deutsche Börse. La fusion va créer une société dont la capitalisation boursière va atteindre 20 milliards de dollars (15 milliards d’euros) et dont la valeur de l’ensemble des entreprises qui y seront cotées sera de 27.000 milliards de dollars (21.000 milliards d’euros). Le New York Stock Exchange avait présenté le 22 mai dernier une offre de rachat qui avait été accueillie favorablement par Euronext. Après l’assemblée générale des actionnaires du Nyse à New York jeudi, les deux parties ont pu concrétiser leur mariage. La Deutsche Börse, qui gère la place de Francfort, avait bien essayé de convaincre Euronext de se tourner plutôt vers un partenaire européen mais sans succès. Il s’agit là d’une lutte qui l’oppose à son concurrent américain, le marché électronique Nasdaq, qui tente actuellement de prendre le contrôle du London Stock Exchange (LSE) mais affronte de la part de celle-ci une forte résistance à ces avances. Même si les deux partenaires insistaient, Euronext et Nyse, pour présenter l’opération comme une fusion entre égaux, il s’agit stricto sensu d’un rachat d’Euronext par le Nyse. Nyse Euronext sera une société holding de droit américain dont les titres seront cotés en dollars à la Bourse de New York et en euros à Paris.Synthèse L’Economiste 

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc