×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Courrier des Lecteurs

    Eté animé

    Par L'Economiste | Edition N°:289 Le 17/07/1997 | Partager

    Le secteur financier n'est pas encore prêt de suivre le rythme lent imposé habituellement par la saison estivale. Deux séries d'événements ont, en ce mois de juillet très ensoleillé, prolongé un premier semestre particulièrement animé.
    La première concerne d'abord le renforcement de la surface financière de certains établissements de crédit. Aussitôt après l'OPV (Offre Publique de Vente) de Maghrebail, la BMCI a entrepris une opération d'augmentation de capital uniquement réservée aux anciens actionnaires et aux détenteurs de droits. Du 14 au 28 juillet, elle compte lever 272,25 MDH, prime d'émission comprise. L'émission porte sur 1.237.500 actions d'une valeur nominale de 100 DH qui seront cédées à 220. A terme, le capital passera de 618,75 MDH à 742,5 millions.
    L'actualité est ensuite alimentée par le changement de raison sociale. Interleasing est ainsi devenue BMCI leasing, certainement pour mieux marquer son appartenance au Groupe BNP. Diac Salaf s'est par ailleurs substituée à Diac Maroc. De ces démarches se dégagent les mêmes objectifs: transmettre une image claire pour mieux se démarquer de la concurrence.
    Quant à la deuxième série d'événements qui animent cette période estivale, elle dégage un net relent de polémique. Il s'agit, d'une part, du problème de la taxe parafiscale destinée à améliorer les ressources du CDVM et, de l'autre, de la sortie musclée des autorités monétaires, lors de la réunion du CNME, à propos du respect des règles de la concurrence par les banques.

    D'ores et déjà les responsables de la Bourse ont montré leur agacement, mais ne disposeraient pas pour l'instant de moyen légal pour contourner cette taxe. Le Conseil d'Administration de la SBVC devait en principe se réunir cette semaine même pour étudier la question. Il semble que la mobilisation n'est pas encore totalement effective en raison des séquelles du différend créé par le dernier scrutin relative à la présidence de la Bourse.
    Quant au dossier taux d'intérêt, il semble faire du surplace. Certes, un début de concurrence existe, mais l'ampleur ne satisfait pas les autorités monétaires.
    De l'avis d'un financier, «il existe beaucoup de compétition sur le court terme». Le marché est cependant uniquement profitable aux grandes entreprises qui sont en mesure de se financer entre 7 et 8%. «Cela est sans effet sur les investissements mais permet d'optimiser la gestion de trésorerie», fait-il remarquer.

    Taux de référence
    Court terme: 9,75%; Moyen terme: 10,50%; Long terme: 11,25%; Crédit Export: 8,75%
    Pour les crédits à moyen terme et export, le GPBM a recommandé aux banques de réduire les taux de 0,5 et 0,25 point respectivement.
    Taux créditeurs observés
    3 mois: 6,75%
    6 mois: 7,25%
    12 mois: 8,25%
    Taux moyen pondéré calculé par Bank Al-Maghrib/marché monétaire interbancaire
    10/07: 5,598%; 11/07: 5,599%; 14/07: 5,579%; 15/07: 5,584%.
    Taux moyen pondéré mensuel interbancaire
    juin: 6,286%
    Taux interbancaire à terme enregistré par Bank Al-Maghrib
    6 jours: 5,75% (contracté au 10/07/97)
    1 mois: 6,75% (contracté au 14/07/97)
    6,75% (contracté au 15/07/97)
    7% (contracté au 25/06/97)
    7% (contracté au 01/07/97)
    Intervention de BAM/marché monétaire
    Appel d'offres du 16/07/97
    Tombé: Néant
    Demandé: 1,090 milliard de DH
    Servi: 715 MDH
    Taux: 6,50%
    Echéance: 23/07/97.
    Taux de refinancement moyen pondéré
    mensuel Bank Al-Maghrib
    juin: 7,295%
    Bons du Trésor: Adjudications du 15/07/97
    Aucune offre n'a été retenue. Le montant total
    proposé était de 355 MDH. Au 8 juillet, l'encours
    total était de 50.142,4 MDH.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc