×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Société

    Essaouira/urbanisme: Des centaines de ménages du Mellah relogés

    Par L'Economiste | Edition N°:3421 Le 10/12/2010 | Partager

    . De nombreuses bâtisses menaçant ruine dans l’ancien quartier juif . Taftouk Relogement: Déjà 396 ménages recasés. Une étude en cours pour évaluer les besoins futursLe Mellah d’Essaouira, un quartier chargé d’histoire... Du temps où la cité des Alizés abritait une grande communauté juive, il était l’un des centres économiques de la ville. Mais depuis le départ de cette communauté, la configuration urbanistique du quartier a bien changé. Repeuplé suite à l’exode rural, sa population actuelle est la plus démunie de la ville. De plus, il fait face à une dégradation avancée de son habitat et abrite de nombreuses bâtisses menaçant ruine. Cette dégradation est causée à la fois par la surpopulation, les transformations massives des logements (subdivisions, surélévations) et les facteurs physiques (intempéries, érosion). Le problème focalise l’attention des autorités compétentes depuis quelques années déjà. Des programmes de relogement ont ainsi été mis en place pour venir en aide aux nombreuses familles vivant dans des conditions d’insécurité et d’insalubrité jugées «indécentes». Dernier programme en date: Taftouk Relogement. Issu d’une convention signée en 2001 entre le ministère des Finances, la société Al Omrane et le ministre de l’Habitat, de l’urbanisme et de l’aménagement de l’espace, ce programme porte sur la construction de 612 logements de 54 m2 environ, dédiés à ces habitants. En 2006, les travaux ont été achevés et les opérations de relogement ont pu démarrer. Actuellement, «396 ménages ont déjà été désignés comme bénéficiaires, dont 350 ont reçu leurs clés. Il reste encore 216 logements disponibles et la commission poursuit son travail», indique Mohamed Mouradi, directeur provincial de l’urbanisme. Le montant global de l’opération s’est élevé à 63 millions de DH, dont 24 millions de DH pris en charge par le budget de l’Etat et le reste supporté par Al Omrane Marrakech. Quant à la participation de chaque ménage, elle s’est élevée à 30.000 DH. «Certaines familles avaient des revenus très modestes. Un grand travail a donc été mené avec les banques pour les faire bénéficier de crédits Fogarim. Elles ont ainsi pu donner une avance d’à peine 3.000 DH», poursuit Mouradi. A souligner qu’une autre opération de relogement «Azlef» a été menée en 1999. Elle a permis de recaser 180 ménages, qui ont bénéficié d’un lot de terrain pour trois familles. La participation des ménages a été, ici, symbolique avec 1.000 DH par ménage. C’est donc un beau travail qui a été réalisé. Mais une question reste en suspens… que va devenir le quartier Mellah? Du côté des habitations, une étude d’auscultation suivie par Al Omrane va donner des chiffres exacts sur les bâtisses qui présentent encore un danger. «Une fois que nous disposerons de ces chiffres, nous saurons s’il est nécessaire de lancer un nouveau programme de relogement», poursuit Mouradi. Concernant le quartier en lui-même, une étude de réhabilitation menée par l’agence urbaine est en cours. L’objectif n’est en tout cas pas de raser le quartier, riche en patrimoine. «Il s’agit bien de donner une nouvelle vie à ce quartier, en le dédensifiant et en le réhabilitant au maximum. Certaines bâtisses vont être démolies, d’autres restaurées, d’autres encore reconstruites», souligne le délégué de l’urbanisme. Mais il y a urgence! Le processus de dégradation des bâtisses s’est encore amplifié dans les maisons vides. De plus, on assiste à un phénomène de pillage des éléments du décor (fenêtres, portes) de ces logements vacants, qui sont vendus.De notre correspondante,Marie-Noëlle RASSON

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc