×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie Internationale

    En bref

    Par L'Economiste | Edition N°:260 Le 26/12/1996 | Partager

    UEM: L'Espagne prête pour l'Euro
    Selon le FMI, l'Espagne pourra participer à l'Euro 1999 à condition d'appliquer strictement l'austérité budgétaire en 1997. Le Fonds monétaire estime que le pays connaît une reprise économique. En effet, le PIB a connu une hausse de 2,2% lors du troisième trimestre au lieu de 2% au cours des deux trimestres précédents. L'inflation, elle, a reculé à 3,2% au mois de novembre contre 7% dès le début de 1992. En outre, Madrid s'attend à une croissance de l'ordre de 2,3% pour cette année et de 3% pour 1997.

    Union Européenne: Suppression du SPG pour la Birmanie
    L'Union Européenne envisage de supprimer le système de préférences généralisées (SPG) à la Birmanie. Cette décision vient à la suite des plaintes des confédérations syndicales internationales. Selon ces dernières, 800.000 Birmans produisant 10% du PIB du pays sont concernés, rapporte Les Echos. Le retrait du SPG doit être approuvé par un Conseil des ministres des Quinze.

    Bruxelles refuse le plan textile français
    Selon le commissaire européen à la Concurrence, le plan textile français risque d'être rejeté. Motif: ce plan ressemble de très près au programme d'aide belge aux entreprises, baptisé Maribel. La Commission a demandé à Paris des explications supplémentaires sur son dispositif de diminution des charges relatif aux entreprises du textile-habillement et de la chaussure. Ces explications ont notamment porté sur les maintiens et les créations d'emplois permis grâce à cet allégement des charges.

    UE: Pas de quotas sur le thon et l'espadon
    A la suite d'une nuit de négociations, le Conseil européen des ministres de la Pêche a adopté le 20 décembre les quotas de pêche par Etat et par espèce pour l'année prochaine. Compara-tivement à cette année, les quotas sont en général stables puisque les baisses relatives à certaines espèces sont compensées par des hausses sur d'autres. A noter que les Quinze n'ont pas mis de quotas sur le thon et l'espadon en Méditerranée, comme c'était prévu par la Commission.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc