×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprise Internationale

    En bref

    Par L'Economiste | Edition N°:260 Le 26/12/1996 | Partager

    Moulinex augmente son capital
    Moulinex a annoncé une augmentation de capital de 500 millions de Francs (1FF= 1,69DH) dans les premières semaines de 1997. Les modalités de cette opération n'ont pas encore été arrêtées. L'augmentation de capital ne sera pas aisée même si la Financière Moulinex, le holding contrôlé par Jean-charles Naouri, a confirmé qu'elle participerait à l'opé-ration à hauteur de 28%. Du reste, Moulinex n'a pas donné encore de signes de redres-sement. Elle a enregistré une perte nette semestrielle de 74 millions de Francs.

    Neuhaus se renforce en France
    Neuhaus, chocolatier belge, veut renforcer sa présence en France où il est déjà présent via son réseau de franchise Jeff de Bruges. Il vient de reprendre les activités françaises de l'Anglais Thorntons regrou-pées sous l'enseigne Thorn-tons-Martial. Ce dernier, imp-lanté essentiellement dans les grands centres commerciaux parisiens, a enregistré un chiffre d'affaires de 38 MFF en 1995.

    La fusion Boeing-MCDonnell sous la loupe du Pentagone
    La fusion Boeing-McDon-nell va être examinée par le Pentagone.
    Celui-ci risque de s'opposer à ce mariage ou recommander des cessions d'actifs pour éviter que le rapprochement entre les deux groupes n'ait des conséquences anticoncur-rentielles dans le domaine militaire.

    Schneider vend sa filiale BTP à ses salariés
    Schneider va vendre sa filiale BTP et d'installation électrique Spie Batignolles à ses salariés et à ceux de son partenaire anglais Amec. Cette cession va lui rapporter un milliard de Francs (1FF=1,69 DH).
    Les salariés de Spie et d'Amec paieront 350 millions de Francs pour le rachat de 100% du capital de Spie Batignolles.
    Les 50% de Spie Trindel, détenus pas Shcneider, seront acquis en deux temps: Spie prendra 31% immédiatement et les 19% restants feront l'objet d'une promesse d'achat réalisable sur 3 ou 4 ans.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc