×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprise Internationale

    En bref

    Par L'Economiste | Edition N°:248 Le 03/10/1996 | Partager

    Polyester: Alliance Hoechst-Sabanci

    Un investissement global de 145 millions de Marks (1DM=5,79DH) est prévu pour la création d'une société commune entre la filiale de fibres Trevira du chimiste allemand Hoechst et le holding turc Sabanci. Cette nouvelle entreprise sera spécialisée dans la production de cordage polyester destiné aux pneumatiques. Elle sera opérationnelle à partir de 1999 et aura son siège dans le parc industriel Kentsa à Izmit (près d'Istanbul).

    Bayer envisage d'investir en Amérique latine

    Le chimiste allemand Bayer projette d'investir un milliard de Marks (1DM=5,79DH) en Amérique latine d'ici l'an 2000. Quelque 190 millions seront investis au Mexique. L'objectif du groupe est de développer dans cette région ses activités pharmaceutiques et de grande consommation. Au mois de décembre, le groupe de Leverkusen aura terminé la construction d'une nouvelle usine d'aspirine et de médicaments sans ordonnance à Lerma.

    Verre pour tubes cathodiques:
    Daewoo s'installe à Thionville

    Le groupe coréen Daewoo Electronics parfait son projet d'usine de verre pour tubes cathodiques. Son choix s'est porté sur la zone de Metzange, près de Thionville pour sa quatrième implantation en Lorraine.
    Ce projet a été annoncé lors de l'inauguration de Daewoo Orion, usine de tubes cathodiques pour téléviseurs couleurs installée à Longwy. Quelque 600 emplois sont censés être créés par ce projet à l'échéance de 1998 pour un investissement de 735 millions de Francs (1FF=1,71DH).

    Lafarge: Baisse des résultats semestriels

    Le groupe Lafarge a affiché une régression de 53% de son bénéfice net semestriel. Ce repli est dû à la quasi-absence de profits exceptionnels. Mais il s'explique également par la conjoncture en Europe, notamment lors du premier trimestre, et par des conditions météorologiques très rudes.
    Le chiffre d'affaires a reculé, lui, de 0,4%, à 15,9 milliards de Francs (1FF=1,71DH).

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc