×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie Internationale

    En bref

    Par L'Economiste | Edition N°:237 Le 04/07/1996 | Partager

    Privatisations en Espagne: Le démarrage
    Le Conseil des ministres espagnol a accepté le 28 juin dernier un plan général de privatisations proposé par le ministre de l'Intérieur Josep Piqué.
    Le plan en question vise trois objectifs: remplir les caisses de l'Etat, rationaliser le secteur industriel public et améliorer sa compétitivité et enfin diminuer les aides de l'Etat aux entreprises subventionnées.
    Le marché a suffisamment d'argent pour absorber les privatisations, selon M. Luis Carlos Croissier, président de la Commission des Valeurs.

    Vache folle: L'accord des Quinze ne règle pas la crise
    Les ministres de l'Agriculture de l'Union Européenne ont accepté le 26 juin de débloquer 830 millions d'Ecus (1 Ecu=10,98DH) en faveur des éleveurs de bovins, pénalisés par la crise de la "Vache folle".
    Au-delà des mesures, la solution, selon le ministre allemand de l'Agriculture, passe d'abord par une réforme du secteur en Europe.
    On ne devrait pas s'attendre à une reprise rapide de la consommation de la viande bovine. La fin de la crise est encore loin...

    FMI: 100 millions de Dollars pour le Congo
    Après un an de négociations, le FMI a décidé d'octroyer un prêt concessionnel de 100 millions de Dollars (1$US=8,88DH) au Congo.
    Le FMI a exigé en outre des autorités congolaises d'atteindre l'équilibre budgétaire en 1997, de mener à bien le programme de privatisations en cours, de supprimer 10.000 postes de fonctionnaires d'ici la fin du siècle et de régler les arriérés des salaires accumulés depuis deux ans.
    Le prêt du FMI devra réduire la dette extérieure du Congo auprès du Club de Paris.
    En 1994, Washington avait suspendu un décaissement de 30 millions de Dollars au Congo pour cause de non-respect des objectifs.
    Brazzaville devra en outre trouver d'autres bailleurs de fonds pour combler son déficit budgétaire de 1,35 milliard de Dollars.

    Algérie: 22 ans de plus pour régler la dette privée
    Le Club de Londres a accepté de rééchelonner la dette privée d'Algérie de 2,2 milliards de Dollars(1$US=8,88DH), a rapporté le 27 juin l'agence officielle algérienne APS.
    Un autre accord concernant le rééchelonnement d'1 milliard de Dollars est en cours, toujours selon la même source.
    Pour les deux accords, l'Algérie dispose de 16 ans, en plus d'un délai de grâce de 6 ans et demi, pour rembourser cette dette.

    Badra BERRISSOULE

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc