×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    El Jadida: Le conservatoire Al Mawcily Académia ouvre ses portes

    Par L'Economiste | Edition N°:2419 Le 11/12/2006 | Partager

    . Au programme, des formations assistées par ordinateur. En projet, une médiathèque musicale et un musée Depuis près d’un mois, le conservatoire de musique Al Mawcily Académia à El Jadida est opérationnel. Les cours s’adressent à un large public, des enfants aux adultes. «La culture n’a pas d’âge», répète Mohamed Riday, promoteur du projet. De fait, des programmes à la carte sont proposés à partir de 4 ans. Des cours pour débutants et initiés sont prévus. L’apprentissage du solfège se fait selon la méthode traditionnelle, mais l’outil informatique est aussi introduit pour une formation assistée par ordinateur. Des logiciels sont installés et le réseau intranet permet au professeur d’être en interaction avec chaque élève. Le travail en modules initie aux différents sons musicaux grâce à la méthode Sampler. L’ordinateur permet également l’édition de partitions, l’apprentissage et l’arrangement des compositions musicales. Le conservatoire assure aussi des formations personnalisées avec toutes sortes d’instruments de musique. En passant par la guitare, le violon, la violoncelle, la flûte, jusqu’au saxophone en passant par les percussions classiques et modernes. Ce sont des professeurs d’El Jadida, de Casablanca et de Marrakech qui assurent les cours. Al Mawcily Académia compte également d’autres matières comme la musique arabe, les mouashahat, les makamat et l’art du madih (Chants panégyrique). Au programme aussi de la chorale et du chant classique. La part belle est ainsi accordée à la pratique collective. La formation de groupes de musique de chambre est également au programme. Des conventions ont été signées avec les associations des cadres de la municipalité et de la province ainsi qu’avec la Banque populaire d’El Jadida. En projet également, une médiathèque musicale en collaboration avec la municipalité avec CD et ouvrages divers sur supports informatiques. A noter enfin que l’aménagement du conservatoire, dans un riad de la place Moulay Hassan, près de la Cité Portugaise, a nécessité un investissement de l’ordre de 600.000 DH. De notre correspondant, Mohamed RAMDANI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc