×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Société

    Eclipse partielle du soleil le 29 mars prochain

    Par L'Economiste | Edition N°:2176 Le 21/12/2005 | Partager

    . Elle sera visible sur l’ensemble du territoire marocain. Un moment historique, selon les membres de l’Observatoire de Rabat. Ces derniers mettront gratuitement à la disposition des visiteurs des lunettes spécialesLE 29 mars 2006 sera un jour particulier. Il correspondra à la quatrième éclipse totale du XXIe siècle, qui sera visible depuis une étroite bande qui traverse presque la moitié de la surface de la Terre. L’éclipse sera observable également sous forme d’éclipse partielle sur quatre continents: l’est de l’Amérique du Sud, l’Afrique, l’Europe et enfin l’Asie de l’Ouest. Sur l’ensemble du territoire marocain, l’éclipse du soleil sera partielle, c’est-à-dire que le soleil sera partiellement masqué par la lune. «Ce jour-là sera historique. Nous espérons qu’il sera décrété jour férié pour que le maximum de personnes puissent sortir et admirer ce phénomène astronomique de grande envergure. Nous espérons aussi qu’il soit vécu par tous comme un jour de fête et de joie», affirme Hamid Touma, directeur du Comité de gestion et d’animation scientifique de l’Observatoire astronomique Ribat Al Fath de Rabat. Ce dernier compte ouvrir ses portes au public; des encadrants, passionnés d’astronomie, vont guider les visiteurs dans leur observation de l’éclipse, comme c’est la tradition chaque fois qu’un événement astronomique se produit. Bien évidemment, la prudence est de mise, c’est-à-dire que des lunettes de protection spéciales doivent être portées pour pouvoir observer le phénomène sans risque. De simples lunettes de protection contre le soleil ne suffisent pas. En effet, les lunettes spéciales protègent 100.000 fois plus que les classiques. Malheureusement, il n’existe pas dans le commerce marocain de lunettes spéciales éclipse. Il faut nécessairement les acheter à l’étranger. «Nous allons essayer de nous en procurer une centaine, que nous prêterons, à tour de rôle, à nos visiteurs du 29 mars, pour qu’ils puissent regarder sans risque l’éclipse. Nous mettrons également à la disposition du public les télescopes», assure Hamid Touma. De même, les associations du Réseau Ramas, présentes dans de nombreuses villes marocaines (Agadir, Laâyoune, Essaouira, Marrakech, Errachidia…), seront prêtes à sensibiliser le public à l’éclipse partielle du soleil. Des séances d’observation seront organisées dans toutes ces villes, avec pour objectif de guider les gens dans l’observation du phénomène. Pour plus de renseignements, appeler le 070 43 73 87.Nadia BELKHAYAT

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc