Enquête

Deux masters en nouvelles technologies à l'ENSIAS

Par L'Economiste | Edition N°:689 Le 25/01/2000 | Partager

· L'E-business et le management des TI pour la rentrée 2000-2001

· Des pourpalers avec HEC Montréal et l'Université de Grenoble pour délocaliser ces deux masters payants


En attendant que le marché local accompagne la vague mondiale du commerce électronique, l'Ecole Nationale Supérieure d'Informatique et d'Analyse des Systèmes (ENSIAS) prépare ses lauréats à la "Net économie". Pour l'année académique 2000-2001, deux masters spécialisés dans les nouvelles technologies seront offerts dans le cursus de l'établissement, promet le directeur de l'école, M. Abdelefdil Bennani(1).
Pour monter ces deux filières, l'école fait appel à des partenaires étrangers prestigieux.
L'ENSIAS est en train de négocier la délocalisation d'un master "E-business"de l'Université de Grenoble, Cette formation est destinée aux informaticiens et aux personnes titulaires de diplôme en marketing et gestion. L'objectif de ces modules est "de permettre, de maîtriser les aspects techniques et assurer la conduite de changement vers cette nouvelle méthode des affaires on-line", explique M. Bennani.
Le second master concerne le "management des projets en technologies de l'information". Des pourparlers sont en cours avec l'école HEC Montréal (Canada) pour le délocaliser. Cette formation va permettre de former des responsables qui seront en mesure de créer et gérer des entreprises qui se lanceront dans le commerce électronique.
En attendant la reconnaissance de l'équivalence des masters par le Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, les diplômes seront délivrés par les deux écoles partenaires. La spécifité de ces deux masters, au cas où ils verront le jour, est qu'ils sont payants.

Une formation payante


Le montant à débourser par les futurs inscrits varie entre 40.000 et 50.000 DH pour une formation qui s'étend sur une année. L'expérience de l'ENSIAS n'est pas une première. De plus en plus, de grandes écoles publiques proposent des formations post-universitaires payantes. L'ISCAE par exemple dispense des formations de révision et des techniques comptables.
A rappeler que l'année 1999-2000 a connu l'introduction d'un cours dédié au E-commerce à l'attention des étudiants de 3ème année. L'ENSIAS forme annuellement 70 ingénieurs, un nombre de lauréats jugé très faible par rapport aux besoins du marché.

(1) Une rencontre a été organisée par l'association des lauréats de l'ENSIAS le 22 janvier sur le commerce électronique: opportunités, stratégies et solutions, voir site Internet: www.ensias.ac.ma


Maigre bilan des solutions du commerce électronique


Le forum organisé à l'initiative de l'association des lauréats était l'occasion de faire un premier bilan du feed-back du marché local aux solutions de commerce électronique proposées notamment par IBM Maroc et S2M/Kleline.
Le constat est décevant. "Depuis octobre dernier on n'a pas a eu de commandes. Mais le lancement de la solution de paiement de S2M/Kleline nous permet de rester optimiste ", souligne M. Aziz Chedadi, responsable Software Manager à IBM Maroc.
La filiale de Big Blue a lancé en effet un pack E-commerce qui regroupe des fonctionnalités relatives à la création de sites commerciaux, de catalogues, le paiement en ligne et la fourniture de statistiques sur la fréquentation et les ventes.
Du côté de S2M, M. Abdelilah Barakat, directeur général de Cofimag, a révélé que "deux sites marchands sont en cours de développement ainsi que 5 autres distributeurs sont intéressés par notre solution".

Rachid JANKARI

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc