×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Delphi compte dénoncer les conventions collectives

    Par L'Economiste | Edition N°:2176 Le 21/12/2005 | Partager

    . La firme veut parvenir à un accord avec ses syndicats sur une restructuration L’équipementier automobile en faillite Delphi a annoncé, lundi 19 décembre, qu’il avait décidé d’accorder un nouveau délai, jusqu’au 17 février, avant de demander au tribunal des faillites de dénoncer les conventions collectives l’unissant à ses syndicats.Dans un communiqué, Delphi a également indiqué qu’il retirait sa dernière offre de négociation salariale faite le 15 novembre et qui avait été rejetée par le principal syndicat du secteur UAW.«Delphi Corp. réaffirme aujourd’hui (lundi) sa volonté de parvenir à un accord consensuel avec ses syndicats et General Motors sur une restructuration en profondeur. L’entreprise annonce également qu’à la lumière des derniers engagements de General Motors et de ses discussions avec l’UAW, elle retire sa proposition du 15 novembre présentée aux syndicats qui était basée uniquement sur les contraintes financières subies par Delphi», indique le communiqué.L’entreprise ajoute que «pour faciliter les discussions, elle va reporter le dépôt des motions 1113/1114 auprès du tribunal des faillites jusqu’au moins le 17 février». Ces motions portaient sur la dénonciation des conventions collectives et auraient dû en principe être déposées devant le tribunal le 20 janvier.Filiale de GM jusqu’en 1999, Delphi était ensuite devenu indépendant. Le groupe, qui emploie 185.000 personnes dans le monde, dont 35.000 aux Etats-Unis, s’est placé sous la protection de la loi sur les faillites début octobre.GM avait accepté fin novembre de retarder l’entrée en application des réductions de prix sur les équipements fournis par Delphi afin de lui «apporter un soutien financier temporaire», avait dit Delphi.Synthèse L’Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc