×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Dossiers

    Dans un parc auto dominé par l'occasion : Athym SA rénove et garantit les moteurs

    Par L'Economiste | Edition N°:248 Le 03/10/1996 | Partager

    Athym SA, atelier de thermie, d'hydraulique et de mécanique était parmi les exposants au SISTEP. Objectif: se faire connaître et établir des contacts avec des donneurs d'ordre. Spécialisée dans la rénovation des moteurs pour l'automobile, le transport et le génie civil, la société a démarré en janvier 1996 et prévoit de réaliser un chiffre d'affaires de 5 millions de DH au terme du premier exercice. La clientèle ciblée est constituée de sociétés de transports urbain et routier et de sociétés de distribution.
    L'OCP est un client potentiel et des contacts sont en cours avec l'ONCF et des sociétés de distribution de carburant.
    Dotée d'un capital de 4,2 millions de DH, Athym SA est basée à Berrechid sur une superficie couverte de 3.700 m2 et dirigée par M. H. EL Mahmoudi, ingénieur EMI. Le groupe GID (Groupement pour l'Investissement et le Développement) détient 34% du capital, en partenariat avec la société belge Nadin Moteurs spécialisée dans la rénovation de moteurs.
    Une étude de marché effectuée par les dirigeants a montré que 80% du parc national est constitué d'engins d'occasion. "Notre objectif est d'installer l'échange standard avec une qualité garantie", explique M. El Mahmoudi. Il s'agit d'un système de remplacement du moteur assorti d'une garantie sur 6 mois à un an. La société effectue des assemblages pour reconstituer des moteurs presque neufs. "Pour prendre le temps de rénover le moteur et éviter d'immobiliser le client, nous puisons dans notre stock de remplacement", indique le directeur général.
    Le moteur rénové est de 50 à 75% moins cher que celui importé.
    L'investissement global fixé à 12 millions de DH inclut le financement de deux autres activités. L'une concerne la maintenance des systèmes hydrauliques en rapport avec le programme de construction des routes (rénovation de l'équipement des TP).
    L'autre regroupe la fabrication des cardans l'équilibrage des pièces tournantes.
    Les dirigeants envisagent de prendre en charge la rénovation complète des engins importés directement avant de les commercialiser sous garantie à des prix attractifs. "Ce parc mis à la disposition des utilisateurs sera plus sécurisant que les véhicules qui sont importés de façon dispersée par les non-professionnels". Dans cette perspective, Athym SA a conclu une convention avec son partenaire belge prévoyant des échanges commerciaux et des cycles de formation des techniciens.

    M.ouna KABLY

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc