×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Dakhla séduit les investisseurs

    Par L'Economiste | Edition N°:3331 Le 02/08/2010 | Partager

    . 1,46 milliard de DH d’engagements au 1er semestre 2010. Plus de 4.711 opportunités d’emploiLa région Oued-Eddahab-Lagouira attire de plus en plus d’investisseurs. En atteste le bilan d’activités du Centre régional d’investissement (CRI) au titre du premier semestre 2010. Le montant des engagements a atteint 1,46 milliard de DH pour 59 projets approuvés et qui doivent générer 4.711 nouveaux postes d’emploi.Durant cette période, le guichet d’aide à la création d’entreprises de Oued-Eddahab-Lagouira a enregistré la création de 169 entreprises contre 134 durant la même période de 2009, ce qui représente une augmentation de 26%. Par nature juridique et avec 115 entreprises créées, les personnes physiques représentent la part la plus importante, soit 68%. Elles sont suivies par les Sarl et les SNC avec respectivement 37 et 17 créations, soit 22 et 10%. Il faut préciser que la répartition sectorielle des entreprises commerciales fait ressortir la prédominance du commerce avec 56%, suivi des services avec 25%, du tourisme avec 4% et enfin de l’agriculture et la pêche avec 3%.L’analyse sectorielle du montant d’investissement montre la prédominance du secteur de l’agroalimentaire avec un montant de plus de 764 millions de DH, soit 52%. Il est suivi par le secteur du tourisme avec un montant de 472 millions de DH, soit 32%. Quant au BTP, il représente 13%. Le montant d’investissement lors du premier semestre a marqué une forte hausse, de plus de 155%, par rapport à la même période de l’année 2009, ceci bien sûr, si on ne prend pas en compte le projet du parc éolien enregistré durant le premier semestre 2009 qui était exceptionnel. Le volet relatif aux projets touristiques a lui aussi connu une augmentation de plus de 195% par rapport à la même période de l’année dernière. En outre, l’analyse des montants des engagements montre la prédominance des investisseurs marocains avec 62%, soit une augmentation de plus de 22% par rapport à la même période 2009.Par ailleurs, le secteur de l’agroalimentaire est le plus créateur de postes d’emploi. Il est suivi du tourisme. Ainsi, le nombre d’emplois prévu durant ce premier semestre a connu une évolution dépassant 8% par rapport à la même période de l’année 2009.Le CRI de la région Oued-Eddahab-Lagouira a délivré lors du premier semestre de l’année en cours 133 certificats négatifs contre 205 à la même période de 2009. La forme juridique la plus sollicitée est la Sarl qui prédomine avec 86 certificats délivrés, ce qui représente 64% du total des intentions de création des sociétés commerciales suivie par la SNC et les personnes physiques avec 28 et 18 certificats, soit 21 et 14%. Les secteurs d’activités concernés sont principalement les services, le commerce, l’industrie, la pêche et le tourisme. De par l’importance de l’amélioration du climat de l’investissement dans la région de Oued-Eddahab-Lagouira et afin d’organiser la relation entre le CRI et les autres services concernés par l’investissement au niveau régional, un processus d’instruction des dossiers d’investissement a été élaboré par le CRI depuis janvier 2010.De notre correspondante, Fatiha NAKHLI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc