×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Création d’entreprises: Les services en recul

    Par L'Economiste | Edition N°:3345 Le 23/08/2010 | Partager

    . Le secteur baisse de 7% durant le premier semestre . Les BTP et immobilier progressent de 4%LA société anonyme (SA) n’arrive toujours pas à se redresser. Au cours du premier semestre de 2010, cette forme d’entreprise n’a représenté qu’à peine 1% des nouvelles créations. En revanche, la société à responsabilité limitée (Sarl) continue de séduire les investisseurs. Elle arrive en tête des créations (59%) durant le premier semestre. Juste après, elle est suivie par une autre forme beaucoup plus simple, la Sarl à associé unique (39% des immatriculations). Au total, ce sont 15.714 nouvelles entreprises (personnes morales) qui ont été créées durant le premier semestre contre 15.204 durant la même période en 2009 (soit une croissance de 3,4%).Par branche d’activité, ce sont les secteurs du commerce et des services qui arrivent en tête des créations. Ils représentent respectivement 32 et 30% du total des nouvelles entreprises immatriculées au registre du commerce. Mais, en comparaison avec la même période de l’année dernière, les services de l’Ompic ont enregistré une baisse de 7% alors que le commerce a progressé de 5%.Le BTP et les activités immobilières totalisent avec 29% des sociétés montées en progression de 4% chacun par rapport à la même période en 2009. Quant aux industries, elles ne représentent que 6% des créations.Par région, c’est toujours le Grand Casablanca qui attire le plus de créateurs d’entreprises. A elle seule, la région représente 35% des nouvelles immatriculations enregistrées au registre du commerce. La part de cette région a enregistré une hausse de 2% par rapport au premier semestre 2009. Le Grand Casablanca est suivi par Rabat-Zemmour-Zaër (11%), Tanger-Tétouan (10%), Marrakech-Tensift (8%).Par ailleurs, l’Ompic a délivré 33.621 certificats d’intention de création au cours du premier semestre de cette année, contre 33.310 en 2009 (soit une légère hausse de 0,9%). Les sociétés représentent 84% des certificats délivrés. A fin juin, ce sont 28.308 certificats négatifs qui ont été accordés aux personnes morales (soit une hausse de 1,4% par rapport à la même période de 2009).Selon la forme juridique, ce sont sans surprise la Sarl et la Sarl à associé unique qui sont les plus sollicitées. Elles représentent respectivement 64 et 34% des intentions de création.Sur le registre des dépôts des demandes en ligne, ces derniers ont progressé de 14% pour atteindre 1.665 certificats négatifs.Par secteur, ce sont les services, BTP/activité immobilière et le commerce qui dominent les intentions de création. Ils représentent respectivement 40 et 27%. Quant à l’industrie, elle détient 4% des intentions de création.Par région, c’est encore une fois Casablanca qui domine avec 35% des intentions de création, suivie de Rabat-Zemmour-Zaër 11% et Tanger-Tétouan 10%.J. B.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc