×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Communication : DDB Needham et Zone Bleue en fiançailles

    Par L'Economiste | Edition N°:242 Le 08/08/1996 | Partager


    DDB Needham, deuxième groupe mondial de communication (8 milliards de Dollars de chiffre d'affaires), est de retour au Maroc. Quatre ans après avoir vécu une première expérience éphémère avec Média-Conseil, le groupe vient de signer un accord de partenariat avec l'agence Zone Bleue. La convention a été officialisée le 24 juillet dernier au cours d'une conférence de presse donnée dans un palace casablancais par M. David Fearnley, vice-président du réseau pour l'Europe.

    L'agence de publicité dirigée par Mme Rajaâ Bennis bénéficiera de l'assistance technique de DDB Needham, mais aussi de son expertise. "Nous attendons de notre partenaire un transfert de savoir-faire", déclare la DG de Zone Bleue. Pour des contraintes du marché, l'affiliation à un grand réseau est devenue une nécessité, confie-t-elle.

    Ce type d'accord comprend en général deux phases: durant la première année, l'agence marocaine aura le statut d'associé au réseau de DDB Needham. Il s'agit en fait d'une période de "fiançailles" où la future mariée (l'agence associée) est observée par son partenaire. Au terme de cette période, Zone Bleue pourra accéder au statut d'affilié si DDB Needham estime que l'expérience a été concluante.

    Auquel cas alors le groupe entrera dans le capital de son partenaire marocain, celui-ci adjoignant ainsi l'enseigne du groupe au sien.

    Zone Bleue vient donc de coiffer au poteau Avenir-Conseil, l'agence de publicité dirigée par Mohamed Laâroussi. Malgré son départ du Maroc, le numéro deux mondial de la publicité avait maintenu un courant de relations informelles avec l'agence Avenir-Conseil. Les deux parties avaient du reste travaillé en partenariat pour la campagne de Moulinex. DDB Needham avait à l'époque recommandé Avenir-Conseil au représentant de la marque électroménagère française au Maroc, affirme M. Laâroussi.

    Le directeur général d'Avenir Conseil qui, s'apprêtait à introduire une demande d'association en septembre, se dit surpris par la nouvelle. "Nous avons convenu de garder nos relations dans un cadre informel en attendant qu'elles mûrissent", précise-t-il. Jusqu'à présent, il n'a pas encore été officiellement informé par les services de DDB Needham, mais relève qu'à la coordination internationale du réseau "il y a un sentiment de trouble". Tout en respectant le choix de DDB Needham, le patron d'Avenir-Conseil estime avoir "droit à des explications".

    Philosophiquement et professionnellement, le patron d'Avenir-Conseil se sent proche de DDB Needham. Le plus important dans le réseau, dit-il, "c'est sa dimension humaine".

    A. S.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc