×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Courrier des Lecteurs

    Commerce extérieur : Le déficit s'est creusé de 10% en janvier

    Par L'Economiste | Edition N°:227 Le 25/04/1996 | Partager

    En janvier, les importations ont progressé aussi bien en volume qu'en valeur. Les exportations, elles, ont stagné en dépit d'une baisse du tonnage. Deux balances sont excédentaires: celle des produits bruts d'origine minérale et celle des biens de consommation.


    Les échanges avec l'étranger ont représenté, en janvier, près de 8,84 milliards de DH, soit une hausse de 3,1% par rapport au même mois de l'année précédente. Les importations ont progressé de 4,8% pour atteindre 6 milliards de DH environ alors que les exportations sont demeurées stables à 2,85 milliards et ce, en dépit d'une baisse de 6,5% en volume. Le déficit commercial ressort donc à 3,15 milliards, s'aggravant de 9,9% par rapport à janvier 1995, et le taux de couverture à 47,6% contre 50,1%.
    Tous les échanges sont déficitaires, sauf pour les produits bruts d'origine minérale et les biens de consommation.
    · Les produits alimentaires laissent apparaître un déficit de
    de 401,7 millions de DH. Avec près de 1,2 milliard de DH, les importations ont progressé de 61,7% pour un volume qui a presque triplé, indique l'Office des Changes. Cette forte variation résulte particulièrement des produits céréaliers, en l'occurrence le blé et l'orge. Les exportations se sont accrues, elles, de 9,3% à 797,5 millions de DH sous l'effet notamment des agrumes qui ont plus que doublé (215,4 millions de DH contre 100,2 millions en 1995).

    · Les importations d'énergie et lubrifiants totalisent 695,4 millions de DH (-18,6%) et les exportations 2,1 millions (-96,7%).
    L'allégement de la facture énergétique s'explique par la baisse des importations d'huile brute de pétrole (-19%), la principale composante de ce poste avec une part de 62,5% du total.

    · Les échanges de produits bruts d'origine animale et végétale sont déficitaires, eux, de 435,8 millions de DH, les importations s'étant élevées à 591,1 millions de DH (-3%) et les exportations à 155,3 millions (-1,4%).

    · Les approvisionnements en produits bruts d'origine minérale représentent 141,3 millions, soit une baisse de 81,1% par rapport à janvier 1995 due aux deux principales composantes du groupe, à savoir le soufre brut (-37,8% à 47 millions) et les fibres textiles synthétiques (-16,3% à près de 52 millions). Quant aux ventes à l'étranger, elles ont régressé de plus d'un tiers à 181,2 millions de DH.

    · Le déficit de la balance des demi-produits se situe à 586 millions de DH. Les achats se montent à 1,32 milliard (-10%) et les ventes à 734,6 millions de DH (+2,2%).

    · Les biens d'équipement ont totalisé 1,33 milliard à l'import et 77,7 millions à l'export. Les approvisionnements marquent une hausse de 7%, résultant exclusivement de l'équipement industriel (+8,1%), l'équipement agricole ayant reculé de 21,1%.
    La baisse relevée aux niveaux des exportations (-11%) découle tant des biens d'équipement agricole (135 millions contre 288 millions en janvier 1995) qu'industriel (77,5 millions contre 87 millions).
    L'équipement agricole a reculé de 40,4% à 466,6 millions de DH à l'import et de 33,3% à 2,8 millions à l'export. Quant à l'équipement industriel, il a diminué de 4,2% à 14,3 milliards à l'import et de 8% à plus d'un milliard à l'export.

    · Tirés par les voitures de tourisme dont la valeur a plus que triplé (137,1 millions après 38,5 millions en 1995), les appareils récepteurs de radio et de télévision et les médicaments, les importations de biens finis de consommation ont augmenté de 13,6% à 701,8 millions. Avec des exportations de 902,8 millions de DH (+10,1%), les échanges se sont soldés par un excédent de 201 millions. L'amélioration des ventes a été obtenue grâce notamment aux articles de bonneterie (+13,8%), chaussures (+109,8%) et aux articles confectionnés (+4,7%).

    Hakima EL MARIKY

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc