×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Enquête

    Comment calculer votre salaire net

    Par L'Economiste | Edition N°:144 Le 08/09/1994 | Partager

    En cette période de reprise et de recrutement, des confusions naissent autour du salaire net, du salaire brut imposable... Quelques clés pour faciliter la compréhension.

    Quelle mauvaise surprise en cette fin de mois pour ce jeune recruté ! Dans son entretien d'embauche, il se rappelle bien qu'il s'était mis d'accord avec le directeur des ressources humaines sur un salaire mensuel de 5.000 DH. Or, ce qu'il perçoit est inférieur à ce montant. 5.000 DH en brut ou en net ? La question n'a pas été posée par le jeune recruté, certainement par inexpérience.

    D'évidence, un employeur raisonne toujours en termes de salaire brut. Il ne s'engage jamais en net. De la sorte, il prémunit l'entreprise contre les changements des taux des prélèvements fiscal et social. Dans ce domaine, l'employeur agit en fait pour le compte de l'Etat. Il se contente de répercuter les hausses ou les baisses qui affectent les taux des cotisations de la CNSS, de la CIMR, de l'assurance-groupe et de l'IGR sur le revenu brut du salarié.

    Pour retrouver son salaire net, notre jeune recruté devra suivre un calcul séquentiel.

    Premièrement, il ôte de son revenu brut l'équivalent de 17% pour frais professionnels. Il s'agit là d'un cadeau fiscal limité à 2.000 DH par mois. Puis il applique sur le revenu restant les retenues usuelles : la cotisation CNSS fixée au taux de 2,92% pour un plafond salarial brut de 5.000DH, la cotisation CIMR, le prélèvement au titre de l'assurance-groupe (elle varie selon les termes du contrat). Le montant obtenu est le revenu net imposable.

    Deuxième étape, il faut calculer l'IGR (Impôt Général sur le Revenu). Il faut utiliser à cet effet le barème mensuel pour retrouver la tranche et le taux correspondant, et appliquer le barème au revenu net imposable.

    Une fois retranché le montant de l'IGR, on obtient un salaire net auquel on pourra ajouter des indemnités non taxables comme par exemple l'indemnité de représentation.

    L'exemple du jeune débutant dans la vie professionnelle est un cas simple.

    La composition d'un salaire varie énormément d'un salarié à l'autre . Dans un entretien professionnel, c'est en principe le salaire de base qui est négocié. Ce dernier est défini en dehors de tout avantage ou indemnité. La somme de ces deux éléments ajoutée au salaire de base forme le revenu brut global imposable. Il existe bien entendu plusieurs types d'indemnités. Certaines ne sont pas passibles de l'IGR, d'autres si. Figure notamment dans le premier groupe l'indemnité liée à l'exercice de l'emploi, considérée dans les milieux professionnels comme indemnité de transport. Pour être exonérée, une indemnité de ce type doit satisfaire deux conditions.

    En premier lieu, elle doit être destinée à couvrir des frais engagés dans l'exercice de la fonction ou de l'emploi.

    En second lieu, elle doit être justifiée, autrement dit correspondre à des frais réels.

    Viennent après l'indemnité de transport les allocations familiales et d'assistance à la famille, les pensions d'invalidité, les retraites complémentaires.

    Figurent dans le groupe des indemnités frappées de l'IGR les indemnités de résidence, de logement, de fonction, d'éloignement ou de dépaysement, de risques professionnels, de travaux supplémentaires, de travail de nuit, les primes et gratifications (d'ancienneté, de rendement, de travail de nuit, les primes et gratifications d'encadrement...).

    Le revenu d'un employé peut être modifié à la hausse suite à une promotion en cours d'année.

    Pour régulariser cette situation sur le plan fiscal, il faudrait cumuler tout le revenu, calculer l'impôt à payer et déduire l'impôt déjà payé. En général, des programmes informatiques, élaborés en ce sens, existent sur le marché.

    Enfin, s'il est aisé de passer du brut au net, il n'y a visiblement aucun moyen de remonter du net au brut. Les recruteurs procèdent alors par tâtonnement pour trouver la bonne tranche.

    A.Z.

    Calcul rapide de l'IGR mensuel
    Tranche en DHTaux en %Déduction en DH
    De 0 à 1.500

    0

    --

    De 1.501 à 2.000

    14

    210

    De 2.001 à 3.000

    22

    370

    De 3.001 à 5.000

    36

    790

    De 5.001 à 7.500

    44

    1.190

    + de 7.500

    46

    1.340

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc