×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Collectivités locales
    Le Maroc et le Sénégal échangent leur expérience

    Par L'Economiste | Edition N°:2175 Le 20/12/2005 | Partager

    . Les rencontres s’achèvent aujourd’hui . Objectifs: Adoption d’une stratégie commune Les travaux des premières rencontres maroco-sénégalaises des collectivités locales ont démarré hier à Fès. Ils se poursuivent aujourd’hui au palais des Congrès. L’événement est de taille. Plusieurs personnalités ont fait le déplacement hier pour la cérémonie d’ouverture. A noter la présence de Mostafa Sahel, ministre de l’Intérieur, de Rachid Talbi Alami, ministre des Affaires économiques et générales et d’Abderrahim Harouchi, ministre du Développement social. Une forte délégation d’élus du Sénégal (maires, présidents de régions et présidents de conseils ruraux) était présente avec 150 personnes environ. La délégation sénégalaise est conduite par Abdoulaye Faye, président de l’Union des associations d’élus locaux (UAEL) et d’Aminata Talla, ministre d’Etat chargée des collectivités locales et de la décentralisation. En tout, quelque 150 personnes, représentant plusieurs mairies et régions. L’objectif de ces assises est la promotion du partenariat entre les collectivités locales des deux pays. Pour Hamid Chabat, maire de la ville, ces rencontres «donnent une nouvelle impulsion à la coopération entre le Maroc et le Sénégal». A noter que Fès est jumelée avec la ville de Saint-Louis depuis 1979. Par ailleurs, Chabat a souligné que l’élément humain est essentiel pour assurer le développement des collectivités locales qui doivent lancer des chantiers générant des emplois productifs. Pour sa part, Abdoulaye Faye, également président du Conseil régional de Dakar, a expliqué que dans son pays, il y a quelque 1.500 élus locaux, représentés dans 320 communes rurales, 110 arrondissements et 11 régions. entre les deux pays, un programme d’actions est annoncé. Il concerne d’abord le bilan de la coopération décentralisée entre les collectivités locales, les objectifs du millénaire pour le développement ainsi que l’Initiative nationale pour le développement humain au Maroc (INDH) et le Programme national pour le développement local au Sénégal (PNDL). De telles initiatives s’inscrivent parfaitement dans le cadre des engagements internationaux des deux pays (Déclaration du millénaire pour le développement et bonne gouvernance). Placées sous le thème «Développement humain et développement local: quel rôle pour la coopération décentralisée?», ces assises veulent consolider les relations privilégiées unissant le Maroc et le Sénégal. Rappelons que les deux pays accordent une grande importance à la décentralisation. Le rôle des collectivités locales est stratégique. Il peut être une locomotive en matière de développement. Les organisateurs de ces premières rencontres affichent d’ailleurs l’ambition de dynamiser et de promouvoir les relations de coopération entre les deux partenaires. Relations qui demeurent en deçà des attentes des pouvoirs publics des deux pays. A noter qu’entre le Maroc et le Sénégal existent onze jumelages dont huit en projet et trois déjà réalisés. Ces derniers concernent Casablanca et Dakar, Fès et Saint-Louis et Khémisset et Diourbe. Pour ce qui est des conventions de coopération et de partenariat, on dénombre au moins une dizaine qui concernent différents secteurs. La rencontre de Fès vise aussi l’adoption d’une stratégie commune contre la pauvreté au niveau local, et la sensibilisation des élus locaux sur les enjeux de la décentralisation. Une tradition de concertation, de dialogue et d’échange entre les deux entités est aussi inaugurée. De notre correspondant,Youness SAAD ALAMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc