×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    CNSS: Le Conseil d'Administration se réunit le 14 décembre

    Par L'Economiste | Edition N°:910 Le 06/12/2000 | Partager

    . A l'ordre du jour figure la réforme de la Caisse. Les administrateurs comptent également se pencher sur les relations entre la CNSS et la CDGPlus qu'une dizaine de jours avant la tenue du Conseil d'Administration de la CNSS. M. Abbas El Fassi, ministre de l'Emploi, s'est finalement décidé à fixer une date pour la tenue de ce conseil, qui aura lieu jeudi 14 décembre. Ce sera sa huitième réunion.L'ordre du jour de ce CA est chargé. Les administrateurs doivent discuter de la réforme de la CNSS. Un projet de refonte du Dahir de 1972 régissant la CNSS sera soumis à leur appréciation. Les membres du Conseil devront ainsi statuer sur des mesures telles que l'assurance maladie obligatoire pour les salariés du privé, la légalisation des activités des polycliniques et l'élargissement du champ de couverture aux travailleurs non salariés.Ce n'est pas tout. Les administrateurs se pencheront également sur les mesures à prendre pour assurer l'équilibre du régime. A cet effet, une pile de documents a été remise aux membres du Conseil. Autre point à l'ordre du jour, les rapports entre la CNSS et la CDG. Une recommandation relative à la révision de la rémunération des fonds déposés auprès de la CDG a été entérinée depuis quelques mois par le Conseil d'Administration. Ce dernier estime que ces dépôts sont sous-rémunérés et qu'il faut aligner leur taux sur ceux du marché. Le constat n'est pas nouveau. Patronat et syndicats n'ont pas cessé depuis plusieurs années de décrier un mécanisme injuste puisqu'il prive les entreprises et leurs salariés (les propriétaires de ces fonds) de recourir au marché pour améliorer le rendement de leurs placements. Le Conseil a également décidé d'annuler les frais de gestion (1,25%) versés à la CDG. Reste que sur le terrain rien n'a été entrepris. Ce qui soulève des commentaires sur la crédibilité du Conseil d'Administration de la Caisse. Parmi les décisions adoptées par le Conseil et non encore concrétisées figure la création d'une commission d'experts-comptables. Cette dernière devrait en principe analyser les différents rapports d'audit et remettre son avis sur les comptes. En réalité, la validation des comptes de la CNSS dépend des conclusions de cette commission. A noter que les administrateurs sont peu enclins à approuver des comptes non certifiés par un commissariat aux comptes. Ils semblent également hésitants à engager leur responsabilité sur ce plan. oK. M.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc